Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 05:48
photo SMITHSmith Michel n’est qu’un pseudo qui cache en réalité un vrai nom tout aussi British que je n’utilise que pour mon passeport renouvelé non sans mal car il faut que je prouve à chaque fois que je suis bel et bien Français… jusqu’à mon arrière grand-mère. Je n’ai donc de la perfide Albion que le nom hérité d’un beau-père correspondant de guerre qui m’a encouragé à devenir journaliste.
Étant né d’une mère Française à Neuilly-sur-Seine un beau jour d’avril 1948, ayant fait mon service à Fontainebleau puis à Paris (Dupleix) pistonné dans le Train, je me sens parfaitement tricolore. C’est pour cela que j’aime le vin et que je travaille sur le sujet depuis une trentaine d’année pour un tas de revues allant de Paris Match à Cuisine & Vins de France après avoir pondu des articles pour VSD, L’Express, Le Nouvel Observateur, Figaroscope, Cosmopolitan, Saveurs et même dans la docte RVF.

Maintenant, j’ai l’impression qu’ils ne veulent plus trop de moi parce que je suis un vieux ronchon, que je n’aime guère les vins sans soufre dits «naturels», que je déteste les vins démesurément boisés et trop onéreux et que mes papiers, je veux dire mes articles, sont souvent longs et difficiles à cerner. Ivre de vin, je suis allé jusqu’à commettre quelques ouvrages sur le sujet, livres qui sont passés inaperçus dans le Landerneau viti-vinicole. Avant, dans ma jeunesse journalistique, je me suis aussi  essayé à faire quelques guides sur le tourisme et la gastronomie.

Aujourd'hui, la blogosphère me donne envie de me défouler. Mes amis Jim, Jacques, Hervé et Marc, me font l’honneur de m’accueillir. Ils s’imaginent que je vais apporter une forme d’intelligence alors que je ne suis qu’un fieffé râleur qui ne pense qu’à boire des coups, voyager, rencontrer les vignerons (vigneronnes surtout), écouter du jazz et jouer au golf.


Michel Smith
Repost 0
Published by les5duvin - dans Famous 5
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 22:42

Hervé Lalau prétend qu'il a appris à lire sur les étiquettes de vins de Bourgogne (Pommard Rugiens, Pommard Les Suchots, Beaune Les Montrevenots…), sur la table familiale. C'est tellement beau que c'est presque vrai. Et ça prouve au moins une chose: que ses parents avaient bon goût.

Hervé 0210 3

Hervé en action

Mais sa vocation de journaliste vineux, c'est bien plus tard qu'il l'embrassera. Ayant quitté la France pour la riante Belgique (ou plutôt, une de ses jolies jeunes filles), il se retrouve à 22 ans, jeune rédacteur d'un magazine belge consacré au grand commerce. Sa rédac' chef lui dit: "Vous êtes Français, vous ferez la rubrique vins". Il faut parfois peu de choses...

Alors, Hervé apprend sur le tas et sur le tard. Il gagne un concours de dégustation. Il s'accroche. Il fait des rencontres. Ses deux mentors: Louis Havaux, de la Revue Belge des Vins & Spiritueux, et Philippe Stuyck, d'In Vino Veritas. L'eau et le feu? Hervé y gagne en tout cas la chance d'assister à de très belles dégustations, et de tout style. Académique ou "brut de cuve".

En 2006, il prend le secrétariat général de la Fédération Internationale des Journalistes en Vins et Spiritueux (FIJEV), ce qui lui permet d'accroître son champ d'investigation vineuse. Il gardera ce poste près de 5 ans.

En 2007, il rejoint Philippe Stuyck comme Rédacteur en Chef Adjoint d'In Vino Veritas. Il y retrouve Marc Vanhellemont, une vieille connaissance avec lequel il a écumé les gondoles vins des supermarchés...

En 2007, parce que c'est un type pratique, il lance son blog Chroniques Vineuses: "Je n'arriverai jamais à publier tous les articles que j'ai l'occasion d'écrire dans les magazines pour lesquels je travaille".

En 2009, tout en continuant sa collaboration avec In Vino Veritas, il en entame une nouvelle avec le magazine québécois Vins & Vignobles.

En 2010, il reçoit le Wine Blog Trophy pour son blog Chroniques Vineuses.

Dans la foulée, il co-fonde le blog des 5 du Vins.

Repost 0
Published by les5duvin - dans Famous 5
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 10:40
Ceux qui s'intéressent un tant soit peu à l'activité ostréicole savent que le bassin de Marennes-Oléron, dont la production avait été un temps bloquée pour un soupçon d'épizootie, a été lavé de ce soupçon (lavé à l'eau de mer, sûrement).
Pour celles du bassin de l'Anjou, par contre, on ne se prononcera pas. Sur 10 collègues rencontrés le dernier jour du Salon des Vins de Loire, et qui ont donc été en contact avec une verrine d'huitres, 4 ont ressenti assez vite les symptomes d'une jolie gastroentérite (n'est-ce pas Michel, Hervé, David et Frédérique?). Ce n'est certainement pas un échantillon de qualité statistique, mais pour ceux qui sont touchés, c'est une raison suffisante de ne pas renouveler l'expérience avant un cerrtain temps.

Au fait, quel est l'accord idéal avec une gastro, au niveau des vins? Les 5 du Vin ont enquêté. Jim penche pour un chenin. Michel ne se prononcera pas avant élimination totale des toxines. D'autres préconisent un silvaner kabinett trocken. Moi, je penche plutôt pour le chemin... des kabinetts.
Repost 0
Published by les5duvin - dans Rubrique destroy
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 10:04
Jim-s-Newest-Winter-Shirt.jpg
Pour clore l'extraordinaire Salon des Vins de Loire 2010 à Angers, la semaine dernière, notre cher collègue et néanmoins ami Jim Budd s'est fendu d'un défilé dans la salle de presse. Il arborait une de ses dernières créations inspirée semble-t-il d'un vieux film de kung fu. Peut-être espérait-il gagner un billet d'avion pour le prochain salon des vins de Hong-Kong ?

Michel Smith
Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 01:45
Berthomeau

Tour à tour, les 5 du vin se présentent à vous au fil des posts. Ordre alphabétique oblique, c'est Jacques B. qui démarre...


Comme vous le savez, ou pas, le Spin Dating est un «sport» de célibataires cherchant l’âme sœur qui consiste à se présenter sous son meilleur jour en un minimum de temps. Je m’y colle pour vous.

-    le 12 juillet 1948 à la Mothe-Achard (Vendée), introduction du petit Jacques dans le siècle à moitié entamé; enfant de chœur, fait sa communion privée et solennelle, confirmation par Mgr Cazaux évêque de Luçon, basketteur à la Vaillante, élève à l’école d’Agriculture ND de la forêt
-    en 1968 : a 20 ans, cherche la plage sous les pavés et dans la foulée rédige une thèse de Droit sur le cochon.
-    1974 : service national à Constantine Algérie.
-    1978 : rencontre le vin de table et les Languedociens.
-    1981 : caviste à l’Hôtel de Lassay résidence du Président de l’Assemblée Nationale y découvre les GCC et leurs frères. Mais introduit le Banyuls dans la maison du peuple.
-    1983 : épaule Michel Rocard lors de la négociation d’élargissement à l’Espagne et au Portugal.
-    1986 : embouteille du Vieux Papes sur le merveilleux port de pêche de Gennevilliers pour le compte de la SVF.
-    1988 : Rocard ayant la malencontreuse idée d’accepter d’être le Premier Ministre de Mitterrand II, JB repique au truc du côté du 78 rue de Varenne siège du cabinet du Ministre de l’Agriculture.
-    1990 : dirige le cabinet au moment où les gros tracteurs de la Beauce ne sont pas contents. J’en prends pour deux ans.
-    1993 : JB fait dans l’huile, tournesol, olive mais aussi dans le chanvre et le lin. Il devient même PDG.
-    1998 : Chirac se dissout avec l’Assemblée; le nouveau Ministre envoie Berthomeau au front; il devient le « Red Adair » de la viticulture : crise des VDN, Cognac...etc. Redécouvre la France profonde des terroirs.
-    2001 : en plein mois d’août, Jacques change de prénom : il devient le « rapport Berthomeau » - pauvre Maman!
-    2002 : avec quelques complice, signe pour son plus grand malheur "Cap 2010, le défi des Vins français".
-    2004 : ça sent le bouchon mais bon, y disent tous que notre vin est toujours bon.
-    2005 : mise au placard et ouverture du blog "Vin&Cie l’espace de liberté" www.berthomeau.com  
-    2010 : le canard est toujours vivant et Harpers écrit «First Berthomeau, now it’s plan B».

Signes particuliers : Jacques aime beaucoup les femmes et le vin, l’ordre important peu... Fait du vélo dans Paris depuis toujours. 2 petits enfants : Martin et Zoé.
Repost 0
Published by les5duvin.over-blog.com - dans Famous 5
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 00:40
Les grands crus du Bordelais parviendront-ils à retrouver les faveurs du public américain? C'est la question que s'est posée notre consoeur Suzanne Mustacich pour l'AFP. Sa réponse (ou plutôt celle des acteurs eux-mêmes) tient en une phrase: il faudra d'abord écouler les stocks d'invendus...

Certains châteaux (qui se sont rarement autant intéressés à "l'aval", naguère jugé comme du seul ressort des négociants), rachètent même leurs vins à leurs importateurs américains. A prix discount, d'ailleurs.
Le courtier belge Roger Liégeois, qui connaît bien le marché, a noté une transaction particulièrement édifiante à cet égard: Graud Larose aurait ainsi racheté 2.700 caisses de son propre vin pour les faire rentrer des USA.
Repost 0
Published by les5duvin - dans Vu de Brussels
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 20:59
Dans le cadre d'une opération de fidélisation de son lectorat, le service marketing des 5 du Vin vous propose une série d'articles exclusifs:  Jim's Own Official Tasting Shirts.
Un cadeau à la fois utile et de bon goût, qui mettra de la gaîté dans vos soirées. Vous pouvez également utiliser la photo  en fond d'écran. Lunettes 3-D recommandées.

JazzShirts.jpg
Repost 0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 12:21
Voici ma sélection de vins « issus de l’agriculture biologique » (puisque c'est ainsi qu'on les appelle encore, en attendant mieux), glânés sur Millésime Bio 2010.

C'était ma première visite sur ce salon de Montpellier, j'ai apprécié.

Tout d’abord pour la présentation !
Ici, pas d’esbroufe, pas de surenchère, pas de stands qui montent jusqu’au plafond ou de pavillons privés, non rien que du naturel, du simple, rien que le blanc d’une nappe pour vanter le mérite des gammes.

Et puis, le tout tient dans une seule grande salle. Les presque 500 vignerons présents s’y alignent sans serrer les travées.

L’entente, les sourires, on les croit volontiers complices, ouverts, simplement là pour montrer ce qu’ils font, faire déguster leur production, dire le respect qu’ils témoignent tant au biotope qu’au consommateur.

Un demi-millier cela fait trop pour une grosse journée, alors, au hasard quelques coups de cœur :

-Bonne Pioche, c’est le cas de le dire, la nouvelle cuvée Pic St Loup (excusez du peu !) de Pierre Clavel.
-Les Terrassettes élégant, poivré, aérien du Clos de l’Anhel en Corbières.
-Lo Vièlh, un Carignan minéral du Clos des Gravillas Vin de Pays des Côtes de Brian.
-Pour rester Carignan, ceux de Terroir al Límits en Priorat.
-Pour rester espagnol, les cépages originaux de Frédérico Schatz à Ronda.
-En Galice, les très droits Albariño de Benito Santos.
-Lles jolis Rolle de Miraval en Côtes de Provence
-Les Chenin du Coteau des Treilles de Pithon-Paillé.
-Sans oublier les bulles des Domaines Leclerc Briant et Bruno Michel.

Côté bilan, un record de fréquentation pour ce Millésime Bio 2010!
Pas moins de 3.000 visiteurs professionnels ont arpenté les allées du salon contre 1.700 l’an dernier. Le nombre d’exposants est également en augmentation, il passe de 350 à 490 participants et mélange vins issus de l’agriculture biologique, biodynamique, vins nature et cela proposés par 12 nationalités.

Marc Vanhellemont

Marc
Repost 0
Published by les5duvin.over-blog.com - dans Le coup de coeur
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 00:01

Nous sommes en 1310. Les exécutions de Templiers se multiplient en France. Les Guelfes et les Gibelins s'affrontent en Italie. Venise et Constantinople signent un traité. Les Croisés s'emparent de Rhodes...

Pendant ce temps-là, dans un petit coin de Gascogne, un certain Vital Dufour, Prieur d'Eauze,  écrit un texte intitulé: "Les 40 vertus de l'Armagnac". C'est la première mention de l'Armagnac, ce qui en fait la plus vieille eau de vie de France.

700 ans plus tard, ce texte est toujours pieusement conservé aux archives vaticanes, et une délégation de producteurs va même se rendre au Saint Siège pour en obtenir une copie officielle.

 

Datigalongue01

Chez Dartigalongue

 

Il faut dire que le Prieur attribue à l'Armagnac des qualités peu communes: selon lui, "il aiguise l'esprit si on en prend avec modération, il arrête les larmes de couler, il délie la langue et donne l'audace au timide, il guérit les hépatites si on en boit avec sobriété et l'onction fréquente d'un membre paralysé le rend à son état normal".


Malgré ces vertus et son antériorité, l'Armagnac n'est pas un produit de très grande diffusion: avec ses 6,5 millions de bouteilles, il est largement en deça du Cognac, et surtout du whisky.

C'est un produit de connaisseur, et sans doute ne faut-il que s'en plaindre qu'à moitié en termes de qualité. Les 800 producteurs que compte l'aire d'Appellation (y compris ses trois déclinaisons Ténarèze, Bas Armagnac et Haut Armagnac) espèrent tout de même séduire une clientèle moins âgée, et porter leurs ventes à 10 millions de bouteilles en trois ans.

Repost 0
Published by les5duvin.over-blog.com - dans Un peu d'histoire
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 22:39
Voici un quiz, qui, nous l'espérons,  devrait vous occuper les méninges pendant quelques minutes.
La réponse dans un prochain post. Rien à gagner, sauf notre respect le plus total, bien sûr…


1) Vidal Dufour
A Est un négociant de la Vallée du Rhône
B L’inventeur de la méthode gaillacoise
C L’auteur des « 20 vertus de l’Armagnac »


2) Le Vaccarèse
A Est un terroir de l’AOC « Baux de Provence »
B  Un cépage rhodanien
C Une des trois sous-régions de l’Armagnac

3) Le Romorantin
A Est un cépage de Bourgogne acclimaté à Cour Cheverny
B Est un cépage de Bourgogne acclimaté à Cheverny
C Est une maladie cryptogamique de la vigne


4) Sant’ Antimo
A Est le patron des vignerons en Italie
B Est le nom d’un vignoble de la Valpolicella
C Est une des DOC de la région de Montalcino


5) La fin de la formule latine « In Vino Veritas » est…
A In aqua sanitas
B In vitro verinas
C In cerveza frescuras

Repost 0
Published by les5duvin.over-blog.com - dans Le Quiz de la semaine
commenter cet article