Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 00:03

’est le mois du Beaujolais, après on en parlera plus, c’est comme ça.


Nous essayerons, nous les 5, du moins, je le suppose, de faire mentir l'adage. Le Gamay c’est bon au printemps, en été, en automne et même en hiver, bref toute l’année.

Beaujolais + lapin 005 

Là, pendant que vous me lisez, je suis en Toscane avec mes co-blogueurs Jim et Hervé. Mais, avant de partir, dans ma province froide sous un crachin pénétrant, je me suis fait une joie de servir un Beaujolais avec le repas. Il n’était pas primeur, il aurait eu des difficultés face au lapin aux pignons, thym et oignons, concocté façon maison avec amour et distinction. En cocotte, mouillé de vin blanc, relevé de Cayenne, une pointe de lard, les pignons grillés, c’est un met de choix, et pas sec avec ça ! Ce qui est le travers de la chair de lapin.

Beaujolais + lapin 006 

Donc, cet herbivore juteux, bien estourbi, découpé et cuisiné en sauce, s’avéra délicieux en compagnie d’un Morgon Vieilles Vignes 2009 de Daniel Bouland.  Certes, il titrait 13,5° naturel, c’était l’année de toutes les maturités, mais sans chauffe, ni fruité cuit, au contraire, un nez floral de violette presque impériale, au bouquet fourni d’iris qui parfumait la framboise et le cassis. Un régal tout seul, mais c’est toujours plus sympa d’être bien accompagné.

Une combinaison superbe où se mélangeaient épices, moelleux, fruits rouges et noirs, avec une fraîcheur sublime, la fraîcheur c’est important dans un repas, cela donne du tonus, évite la lassitude.

Beaujolais + lapin 007 

On pourrait me reprocher d’avoir débouché ce VV trop tôt, que ce Morgon méritait quelques années de cave, que cet infanticide n’est guère digne d’un gastronome. Certes, mais quand le vin est bon pourquoi ne pas le boire ?

Il fut un temps où les vins jeunes, non éraflés, non vinifiés comme aujourd’hui, demandaient quelques années avant d’être bus. En fait, ils étaient imbuvables jeunes et il fallait attendre impérativement bien trop longtemps avant d’oser les servir. Souvent, à l’ouverture, on ne pouvait constater qu’une chose, la mort du fruit, asphyxié derrière son claustra de tanins enfin éboulés. Quand on avait plus de chance, on criait au sublime. Ce temps est révolu, vive le vin que l’on peut boire quand on veut !

JURA + ANDRE 2009 257 

N’allez pas en tirer la conclusion réductrice que le vin vieux a perdu toute grâce à mes yeux. Que non ! Mais, il y va d’une loterie qu’on n’est pas en mesure de payer chaque jour. Puis, il faut en avoir le goût, aimer ça, et pour cela en avoir une certaine expérience, expérience elle-même construite de hasards heureux.

Voilà beaucoup de conditions pour arriver à apprécier les vins vieux.

J’aime ces vins-là, j’en bois de temps à autre chez un vigneron généreux, chez des amis ou chez moi selon l’assistance. J’écris même de temps en temps quelque article, voire dossier, sur des ancêtres inattendus, telle des vieux rosés qui âgés et bien conservés, c’est une partie de la clé du succès, se montrent baroques, épicés d’orientalisme, rares et précieux ; des Châteauneuf-du-Pape, bien écrit dans son entièreté pour plaire aux sbires de l’appellation, quand j’écris Château9, ils tiquent, donc les vieux Châteauneuf-du-Pape blanc, même âgés de 50 ans restent fringants,  complexes et minéraux ; j’ai dégusté un jour des Muscat de Beaumes-de-Venise,  les plus anciens avaient trente ans, quel bonheur !

Des vins de millésimes antédiluviens, on peut en boire et en redemander, mais j’ai beaucoup aimé ce joli Morgon, cru du Beaujolais, sur le lapin…

Hospices et enchères à Beaune 100 

Ciao

 

Marc

  

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Rubrique destroy
commenter cet article

commentaires

Obat Sipilis 30/07/2015 10:10

Disini kami menjual obat sipilis herbal Gang Jie dan Gho Siah dari De Nature Indonesia yang diformulasikan kusus dengan kandungan herbal alami yang berkasiat, mampu mengobati penyakit sipilis, gonore, dan keputihan berlebih secara efektif tanpa menimbulkan efek samping. Selain terbuat dari bahan herbal, obat tersebut juga telah terdaftar dan teruji klinis oleh BPOM Ri jadi sudah terbukti ampuh. Dijamin dalam waktu 3-5 hari penyakit sipilis yang anda alami dapat disembuhkan.

Obat Kutil Kelamin 15/05/2015 13:36

Kondiloma akuminata atau yang sering disebut sebagai kutil kelamin, merupakan salah satu penyakit seksual menular (PMS) yang disebabkan oleh virus yang bernama Humanpapilloma virus (HPV). Terdapat lebih dari 40 jenis HPV yang dapat menginfeksi daerah kelamin laki-laki dan perempuan. Jenis HPV ini juga dapat menginfeksi mulut dan tenggorokan. Kebanyakan orang yang terinfeksi dengan HPV bahkan tidak tahu mereka memilikinya. HPV tidak sama dengan herpes atau HIV (AIDS).

Michel Smith 26/11/2010 15:53


Certes... mais je viens d'en boire un encore ce midi. Et je me suis régalé de ne point compliquer mon repas par un autre vin tarabiscoté. Boire des vins ultra simples de temps en temps, cela remet
les pendules à l'heure. Cela dit, l'autre jour, un superbe Fleurie 2009 bio "Hommage à André Trénel" de la Maison Trénel à Mâcon. Fallait le dire, je le souligne !!!


Luc Charlier 26/11/2010 11:13


En plein dans le mille, Marc !

Il nous est arrivé, surtout au début de nos contacts, d’avoir des divergences de vue importantes. Il me semble que la sagesse qui vient avec l’âge, ou la distance que l’on prend vis-à-vis des
choses et des opinions, a gommé cela. Tu parles d’or au sujet des vieux vins.
Ils recèlent des trésors, mais il faut savoir les mériter. On tient ce goût de famille, ou bien on l’acquiert chez les amis. Il ne vient qu’au fil de l’expérience. En outre, certains vieux vins
sont tout simplement ... trop vieux, il faut l’admettre aussi.

Pour fêter mon dernier changement de millésime personnel – le jour ou Philippe-le-Bel déchaîna les foudres de sa police et de l’Inquisition sur le pauvre Jacques de Mollay – j’avais invité François
Constant (cheville ouvrière de l’INAO dans les P.O. et voisin de village), mon toubib (qui le mérite bien pour avoir à me supporter) et sa jolie épouse qui possède une formation de cuisinière
professionnelle, ainsi que Jean et Christine Gardiés, experts s’il en est. Au menu des potables : Château Simone 1988 (Palette AOC), Domaine le Galantin 1985 (Bandol AOC), Gevrey Chambertin « La
Petite Chapelle » 1990 de Marchand-Grillot (1er Cru), Clos de la Dioterie 1990 (Chinon AOC) et Rioja Contino Reserva 1985. Le moins frais fut le Bourguignon, ce qui n’est pas une surprise, mais
tous ces vins âgés de 20 ans ou plus nous ont livré, au fil du temps, de réelles émotions gustatives. Avant cela, nous avions flatté la note sucrée par un Riesling Auslese numéroté du Abstberg de
1989 (Weingut Maximin Grünhaus, Carl von Schubert), vin de la Ruwer, et un Château Climens 1983, petit vin doux de Barsac AOC. Mais je ne peux pas réellement qualifier ces deux grands liquoreux de
vins vieux, tant ils ont encore de la marge.

Un dernier point : tous ces vins étaient déjà TRES BONS dans leur jeunesse. Il ne faut jamais croire qu’un vin « pas terrible » à sa mise deviendra oncques un délice.