Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 00:01

Nous sommes en 1310. Les exécutions de Templiers se multiplient en France. Les Guelfes et les Gibelins s'affrontent en Italie. Venise et Constantinople signent un traité. Les Croisés s'emparent de Rhodes...

Pendant ce temps-là, dans un petit coin de Gascogne, un certain Vital Dufour, Prieur d'Eauze,  écrit un texte intitulé: "Les 40 vertus de l'Armagnac". C'est la première mention de l'Armagnac, ce qui en fait la plus vieille eau de vie de France.

700 ans plus tard, ce texte est toujours pieusement conservé aux archives vaticanes, et une délégation de producteurs va même se rendre au Saint Siège pour en obtenir une copie officielle.

 

Datigalongue01

Chez Dartigalongue

 

Il faut dire que le Prieur attribue à l'Armagnac des qualités peu communes: selon lui, "il aiguise l'esprit si on en prend avec modération, il arrête les larmes de couler, il délie la langue et donne l'audace au timide, il guérit les hépatites si on en boit avec sobriété et l'onction fréquente d'un membre paralysé le rend à son état normal".


Malgré ces vertus et son antériorité, l'Armagnac n'est pas un produit de très grande diffusion: avec ses 6,5 millions de bouteilles, il est largement en deça du Cognac, et surtout du whisky.

C'est un produit de connaisseur, et sans doute ne faut-il que s'en plaindre qu'à moitié en termes de qualité. Les 800 producteurs que compte l'aire d'Appellation (y compris ses trois déclinaisons Ténarèze, Bas Armagnac et Haut Armagnac) espèrent tout de même séduire une clientèle moins âgée, et porter leurs ventes à 10 millions de bouteilles en trois ans.

Partager cet article

Published by les5duvin.over-blog.com - dans Un peu d'histoire
commenter cet article

commentaires

Hervé 14/02/2010 21:10


Bonne idée, merci.


Alain Royer 14/02/2010 19:14


Je ne suis pas certain qu'avant l'adoption en 1801 de l'alambic à jet continu qu'auparavant l'Armagnac était si différent du Cognac, ceci dit on ne maîtrisait pas et de loin les techniques de
distillation comme on sait le faire aujourd'hui dans les deux régions. Je pense que la situation de l'Armagnac avec ses 10% de ventes par rapport au Cognac tout en précisant que la consommation en
France est sensiblement la même que celle du Cognac est historiquement due à sa situation gégraphique...Le Cognac a toujours profité de sa situation géorgraphique unique avec des ports anciens
naturels, pensons à Brouages, Tonnay Charente, La Rochelle, Saintes aux portes de la région de production. Exportations de sel, de bois et des vins que l'on a très vite brulé....je serais enclin à
ajouter que l'approche production de masse, superbement maîtrisée par l'art de l'assemblage et celui du vieillissement que la proximité et l'accès facile aux forêts du Limousin a facilité....les
régions des Fins Bois et Bons Bois, les bien nommées ayant vu tous leurs chênes abattus pour les besoins des chantiers navals de Rochefort et des exportations de bois.

Dites à Michel Smith d'aller un peu enquêter sur les méthodes de distillation des deux regions, c'est tout simplement passionnant et mets en valeur, explique de manière évidente les différences de
ces deux superbes eaux-de-vie. Mais je l'accueille bien volontiers en Armagnac et à Cognac...cela nous donnera l'occasion de faire une tournée gastronomique mais c'est une autre histoire...nous le
connaissons bien!

Cordialement à tous