Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 12:20
En ce 8 mars, comment ne pas penser aux femmes?

On ne compte plus les clubs de femmes dans le vin, les concours de vins de femmes. La femme est à la mode, dans le vin. Le marketing s'en est emparé, les as de cette jeune science de l'à-peu-près s'échinent à trouver des vins qui plaisent à la ménagère, aussi bien par le look que par le contenu. Ils s'imaginent qu'il y a un goût féminin du vin,  les chéris - mais ça, c'est une réflexion personnelle que la gente féminine voudra bien me pardonner.

Je suis né à une époque où l'on prônait déjà l'égalité entre les sexes, j'ai eu la chance de faire mes études dans des classes mixtes, j'ai deux filles que j'élève religieusement dans cette idée d'égalité. Je ne suis pas contre les femmes, ou alors, tout contre.
Je sais qu'il faut lutter encore, que le machisme n'est pas mort, que c'est un combat de tous les jours. Comme celui, beaucoup plus général, contre la connerie humaine.
Mais je me demande  si la recherche forcenée de l'identité féminine n'est pas contre-productive. Soyons clairs: je ne reproche pas aux femmes de faire bloc pour défendre leur différence, mais  je me fiche totalement de savoir si un vin est fait par une femme ou par un homme, de même que je me moque des opinions politiques ou des moeurs de l'oenologue et du propriétaire.

Tous ces clubs me gonflent, de même que me gonfle la féminisation des mots - auteure, gouverneure, etc. Et si encore il y avait une logique: certaines femmes tiennent à ce qu'on leur donne de 'l"Administrateur" ou du "Directeur", plutôt que de "l'Administratrice" ou "Directrice". Allez comprendre...

Au fait, je n'ai jamais entendu les hommes revendiquer la masculinisation des mots exclusivement féminins - à quand le giraf, le fourmi, le souris, le putain?

Mais je m'égare, et cela va certainement me valoir la rancoeur du Beau Sexe.
Peu importe, après tout, car je travaille pour elles: Mesdames, Mesdemoiselles, vos vins valent ceux des hommes, les dépassent même souvent, mais il y a belle lurette qu'on ne s'interroge plus sur vos capacités, pas plus que sur l'existence de vos âmes. Pourquoi vous, pensez-vous avoir encore quelque chose à prouver? D'autant que vos vins sont aussi différents les uns des autres que ceux des hommes entre eux.

Et ne venez pas me parler de vins féminins - c'est une notion aussi éculée que l'accord du rouge et du fromage. D'ailleurs, les femmes que je fréquente aiment les vins puissants...

Hervé Lalau

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Rubrique destroy
commenter cet article

commentaires

clovis simard 02/11/2011 17:08


Blog(fermaton.over-blog.com)No-26, LA FEMME--L'AVENIR DE L'HOMME?


Michel Smith 12/03/2010 19:08


C'est vrai, mais nous ne cessons de penser à elles. Et nous n'avons pas tiré "Les 5 Mâles du Vin"... Merci de nous suivre.


Diotte valérie 12/03/2010 14:40


Tout à fait d'accord, à quand la fête de l'Homme, avec un grand H, j'en ai assez de tous ces articles sur les associations de sommelières, de productrices. Ce qui est important c'est le partage, la
convivialité, le plaisir que procure le vin et la gastronomie. Peut importe que les vins soient produits par la gente féminine ou masculine.
Tiens parmi votre club des 5, pas de femme. Hum!
cordialement. valérie


mauss 08/03/2010 18:07


Me voilà tout esbaubi : j'aurai juré, avant de lire la signature finale, qu'il s'agissait d'un billet de Jacques Berthomeau.
Et beh, Hervé ! On attaque une nouvelle période de ta vie de bloggueur ?
Inutile de te le dire : j'aime !


Hervé 08/03/2010 16:18


Vigneronne n'est pas un de ces nouveaux mots inventés ces dernières années pour la cause de la féminisation, il a toujours existé, et j'aime à l'employer.
Pour le reste, d'accord aussi. Le vin et la nature d'abord.