Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 12:00

Avez-vous entendu parler du Mas Gabinèle ? Oui, si vous avez lu une de mes interventions (ICI) concernant Faugères cet été. Gabinèle, c’est une sorte de petit cabanon de vigneron en langue d’Oc. Mais c’est surtout le domaine familial d’un gars étonnant. Diplômé de sciences économiques, Thierry Rodriguez s’est constitué autour d’une chapelle romane, près de laquelle il a ouvert un gîte, une modeste affaire de négoce du nom de Prieuré Saint-Sever qui commercialise aux dernières nouvelles plus de 400.000 flacons dans 20 pays.

C’est mon ami l’œnologue Jean Natoli, qui fait un immense travail en conseillant d’excellents vignerons Languedociens dans un climat plutôt délétère, qui, lors d’une dégustation aveugle à Vinisud il y a plus de deux ans, m’avait glissé ces perles auxquelles il avait collaboré. Fleuron de la gamme, la collection « Stratagème » regroupe une douzaine de sites géologiques sudistes vinifiés en association avec des vignerons. Marqué par un nez de feu, je me souviens d’un rouge 2007 provenant d’un terroir de basalte qui me sautait à la gueule avant de se conduire en souplesse. Minéral, soyeux, le rouge du poudingue (vers Lunel) impressionnait par sa longueur et ses notes de coing confit. Ne pas manquer non plus les marnes jaunes d’Aniane.

 Smith-0604.JPG

Visiblement, Thierry Rodriguez aime les expériences. Il aime aussi le Carignan et il ne crache pas non plus sur le Cinsault ou le Grenache. L’autre jour, il m’a gentiment adressé une mini verticale de trois flacons pour me présenter son Vin de Pays de l’Hérault Carignan Vieilles Vignes qu’il réalise (2006, 2007, 2008) en partant de vignes de 50 ans et plus plantées sur son domaine du Faugèrois. « L’idée étant, me dit-il, de montrer ce que ce cépage pouvait donner en cherchant à préserver le fruit par un élevage court après avoir associé une macération carbonique (70 %) à une vinification traditionnelle (30 %) ».

Première remarque : la qualité du bouchon, un liège long et ferme (pas de plaisanteries SVP) est plutôt rare pour ce genre de vin. L’habillage et la taille des bouteilles, même si on n’est pas d’accord, montre aussi que Thierry ne méprise pas le sieur Carignan.

 Smith-0611.JPG

Incontestablement, le 2008 est de loin le plus intéressant de la trilogie. Robe soutenue, nez profond, jus frais, notes fruitées et minérales, tannins bien posés et sans excès, équilibre et longueur, notes d’orange sanguine en finale. Mais pour les plus délicats d’entre nous, il manque un soupçon d’élégance supplémentaire (le vin est pourtant très beau, rappelons-le) dont on sait que le carignan est capable si on y met du sien. Cela vient-il du tri des grappes, de leur vendange, de la vinification, de l’élevage ? Au vigneron de voir, même si j’ai ma petite idée derrière chacune de ces interventions.

Le 2007, notes de viscères et de garrigue au nez, est au départ plein de goûts gênants, marqué pas des tannins durs, comme enveloppé dans une poche de rusticité avec une finale un peudifficile. Mais on s’y fait… en se forçant un peu, surtout si on a un gibier bien faisandé à portée de la main ou un bon cassoulet.

Le 2006 est le moins sympathique des trois, trop rustique à mon goût, très « vin du pépé », puissant et direct comme un carignan sait l’être, mais aussi sec, déséquilibré et terreux en finale. Cependant, on doit pouvoir attendre de lui qu’il se conduise honorablement sur un confit de canard.

 Smith-0607.JPG

Le prix public de chaque bouteille est de 8,50 € départ cave, ce qui est très raisonnable compte tenu de la présentation. Si Thierry Rodriguez n’est pas d’accord avec mon jugement ou s’il veut apporter des précisions quant à la vendange ou à l’élevage, il est le bienvenu !

 Michel Smith

Partager cet article

commentaires

jaimeleliege 22/10/2010 17:06


Pour les amoureux des bouchons en liège, rejoignez Jaimeleliege sur sa page Facebook http://www.facebook.com/pages/Jaimeleliege/127122343980185 et sur Twitter http://www.twitter.com/jaimeleliege


denis.hervier 17/10/2010 19:50


Belle genèse, les vins de Druet poussent toujours à aller plus loin; je suis ravi du ton et des propos tenus dans ce blog.
Denis Hervier

Blog : Lettres de goût