Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 00:15

Les Brits, c’est connu, ont toujours été influents dans le vin. Chez nous, dans le Sud, ils se louent pour tailler la vigne, vendanger, décuver, vinifier, vendre… mais ils agissent de la même façon dans la vallée du Rhône, les Côtes Roannaises, le Blayais, le Bergeracois, en Provence et ailleurs où ils osent fouler la terre sacrée de nos vignes patrimoniales. Pire, ils s’incrustent, s’allient volontiers avec les autochtones et fondent foyers. Les sujets de leur Gracieuse (hum, pas si sûr…) Majesté ne se contentent plus d’être de plus en plus nombreux à acheter le vin à la propriété, à le boire sans retenue dans la restauration locale ou dans leurs résidences de vacances, voilà qu’ils veulent désormais « faire » le vin en achetant des vignes. Rien de nouveau, me direz-vous. Certes, mais le mouvement prend de l'ampleur au point qu'il est question que nos alliés d'outre-Manche fondent une association de vignerons britanniques. Oui, c'est bien ça, ils se « pinardisent » adonf et espèrent même faire un tabac at home en exportant les bouteilles jusque dans les rayons de la mère-patrie. Dernière en date à s’installer, vous vous en doutez vu mon titre, une certaine Miss Jones, prénommée Katie.

Katie-and-crates-low-res.jpg
Miss Jones en vendanges dans ses vignes 

En cherchant Miss Jones sur Internet, je tombe immanquablement sur des chanteuses qui tantôt susurrent, tantôt hurlent, et qui me sont de surcroît inconnues. Je tombe aussi sur un DVD assez explicite (orgies, ligotages, etc) intitulé « The New Devil in Miss Jones ». Heureusement, il y a aussi le disque de la géniale Rickie Lee Jones que je recommande au passage, et un clip poignant de kitsch pop d’Hélène Ségara chantant un Mrs Jones sans queue ni tête (si vous voulez vous infliger un supplice, c’est ici). Finalement, voilà la vraie Mrs (à défaut de Miss) Jones, celle des slows de mes 24 ans, l’unique tube de Billy Paul. Let's all sing ! Ce troublant Me and Mrs Jones, plus tard interprété par Marvin Gaye, a été superbement repris il y a 2 ans par l’excellent Michael Bublé. Regardez.

Katie-filling-barrel-low-res.jpg 

Miss Jones dans sa cave

Après cette longue mise en bouche musicale, rentrons dans le vif du sujet. J’ai rencontré l’autre jour Katie Jones, « Cathy », comme on dit ici. Elle est menue, possède un petit nez en trompette, un visage souriant et lumineux coiffé d’une touffe de cheveux d’un brun foncé tendance cuivre en léger désordre. Sympa, elle cause le Français presque comme vous et moi, et c’est dans un délicieux mélange franglais que nous nous sommes entretenus. Kate, je l’avais connue, il y a pas mal de temps alors qu’elle travaillait dans l’export pour les Vignerons du Mont Tauch (coopérative de Tuchan), une force non négligeable soit dit en passant dans le cru Fitou. Ayant quitté cette bande de chasseurs de sangliers, elle est restée dans le secteur et s’est soudain prise de passion pour la vigne. Elle a fait quelques kilomètres en direction du Canigou pour aller flirter avec la désormais fameuse vallée de l’Agly.

 Smith-5333.JPG

Sur son site tout en anglais, ICI, juste au-dessus de son portrait où elle nous gratifie de son sourire coquin, elle a joliment titré in French : « Je ne regrette rien ». C’est donc qu’elle n’a aucune intention de reculer. Katie, qui ne souhaite pas pour l’instant s’emmerder avec les règlements des nos chères appellations, a déclaré ses premiers vins en Vin de France. Mais pour bien marquer son ancrage régional - elle est arrivée chez nous il y a 20 ans - elle a ajouté a son petit royaume de Maury quelques rangs de vignes du côté de Paziols, son village d’adoption, d’où elle sortira, d’ici l’an prochain, un « Jones Fitou », lequel viendra s’ajouter au « Jones Blanc », au « Jones Rouge » et au « Jones Muscat ».  Au début, elle s’est faite aider d’un ami Australien, David Morrison, qui conseille depuis 30 ans des vignerons du Sud, et jusqu’en Espagne. Les vinifications se font dans la cave de son compagnon, Jean-Marc Astruc, rue du Vatican, ainsi nommé parce qu’un gars de cette rue se faisait appeler jadis « le pape ». Sait-on jamais, un jour, les vins du coin seront peut-être aussi renommés que les crus « castelpapaux » du côté d’Avignon.

 Smith 5334

Chose impossible à expliquer, sauf à dire qu’il s’agit de grenache noir, notre grandissime cépage, je suis surtout intéressé par le rouge, même si le blanc (grenache gris et un peu de muscat) ne démérite pas, armé qu’il est d’un bel équilibre et d’un réel enthousiasme. Donc, le rouge : robe d’un joli pourpre soutenu, fraîcheur en bouche, du soyeux et de la finesse, rien de compliqué, boisé présent mais discret, on aimerait juste un peu plus d’épaisseur et de longueur, mais il s’agit là de pinaillages journalistiques, car ce rouge, je l’ai bu avec un réel plaisir. On pourrait aussi mettre en exergue son prix - 12 € - pour dire qu’il est un chouïa élevé. Peut-être, mais c’est oublier alors tout le travail derrière, cette vigne difficile, la plus haute de Maury, 2,7 ha de blocs de schistes, à flanc de colline, la vigne la plus proche des ruines de Quéribus, vigie Cathare entre Roussillon et Corbières qui attire de plus en plus les aventuriers de la vigne. J’allais oublier le muscat. Vinifié à partir de raisins passerillés, il est très agréable et se commercialise en demi bouteilles au prix de 10 €. Bravo Miss Jones ! Just carry on !

Michel Smith

 

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Le coup de coeur
commenter cet article

commentaires

irène tolleret 07/09/2010 18:02


Génial article Michel, je ne connais pas encore les vins de KAthie même si j'ai connu ceux de DAvid Morrisson évidemment, mais j'apprécie la donzelle et ce qu'elle a fait pour construire une image
qualitative, moderne, décontractée aux vins de notre région, du coup je trouve cet article super top et bien mérité!


Luc Charlier 05/09/2010 22:37


Tu sais, je suis un bloggeur débutant et ne connais pas encore toutes les ficelles.
En plus, la surbrillance (marron sur noir) ne «donne » pas très bien sur mon vieil écran cathodique (acquis en 1998). Merci du tuyau.


Luc Charlier 05/09/2010 09:35


Mais qui est donc cette Marie, cette « Soeur Sourire » des 5 du vin ?


les5duvin 05/09/2010 13:55



Pour ta gouverne, il suffit de cliquer sur son nom pour s'apercevoir que Marie (Gaudel) est une attachée de presse dont le bureau est à Lyon et que nous
connaissons tous. Elle a récemment organisé une mémorable virée 5desVins en Languedoc. Voilà, tu sais tout... ou presque.


MS



Luc Charlier 04/09/2010 23:03


Amoureux, Michel, à nos âges ! J’ai dit « attirance ».
Tu te souviens de Tina Turner : « I’m just using my female attraction, on a typical male ... » et du “Silly Love Song” du vieux Paulo : « What’s wrong with that, I’d like to know » ?

Tu as remarqué comme les vins des femmes sont toujours meilleurs pour les journalistes masculins, et comme les chroniqueuses (sans jeu de mot déplacé) trouvent mon cru « fan-tas-tique ! ». Et oui,
elles viennent de Vénus et nous de Mars.


Marie 02/09/2010 17:11


Ce que j'aime le plus en lisant un article...c'est sourire !
Merci Michel


les5duvin 02/09/2010 19:18



@ Luc : pour info, je ne suis pas amoureux puisque je n'ai pas titré "Me & Mrs Jones". Simplement admiratif, non pas pour les jambes ou d'autres
atours féminins, mais admiratif pour le travail entrepris par Katie.


@ Marie : merci pour le sourire. C'était aussi le but...


MS