Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 09:35

Juste une petite question, ce matin, pour maintenir en forme nos petites cellules grises: comment Gallo fait-il pour élaborer du rosé sous le nom de White Grenache?

Le grenache blanc étant un cépage... blanc, comme son nom l'indique, il y a là un mystère digne des Noces de Cana...

Hervé Lalau

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Vu de Brussels
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 01/06/2010 19:13


White zinf ! Hihi : Primitivo bianco !
Black and White Minstrels ... ils ont tenu 15 ans “on the Strand”.
Comprenne qui pourra.
Esotérisme, hermétisme, kabhala ...
On en revient au temps d’avant Cana, Hervé.
Allez, il est 19 h passées et j’ai faim. Tenterais bien un p’tit coup de multiplication des pains, c’t fois-ci.


Groucho 31/05/2010 23:28


oui, c'est vrai. Et d'ailleurs il y a aussi le white zinfandel.

Groucho


Hervé 30/05/2010 18:15


Sans doute un blanc de noir, issu de grenache noir. Mais le nom de white grenache prête à confusion avec le cépage grenache blanc...


Luc Charlier 29/05/2010 20:07


Les deux explications apportées sont sans doute valables : celle de Michel qui suppose qu’on puisse appeler « white grenache » l’un ou l’autre clone de grenache gris aux E-U, et celle qui rappelle
que la loi US n’impose pas 100 % du cépage indiqué. Il y a encore une possibilité : Willy Opitz racontait souvent que certains de ses muscats, mais aussi des pinots, montrent une instabilité de
couleur d’un millésime sur l’autre, et même au sein d’une même parcelle au cours du même millésime. Certaines grappes expriment le phénotype « blanc », d’autres « gris » (ou rosé comme on dit
parfois). Rappelons que beaucoup de cultivars possèdent en fait les 3 couleurs, des « avatars » en quelque sorte. Cela remonte donc encore beaucoup plus loin – dans l’espace – que Cana, Hervé.
C’est au cours de leurs réincarnations successives que les ceps, suivant le kharma qu’ils ont accumulé, feront preuve de cette polychromie caméléonesque ! En ce qui me concerne, je tiens le
cabernet sauvignon pour l’intouchable absolu . Comment dit-on « paria » en dialecte girondin ?
Je ne suis pas assez bon généticien pour expliquer clairement le mécanisme, mais il est probable que certains gènes, responsables de la phénotypie colorée, sont soit réprimés, soit exprimés suivant
les circonstances climatiques, hydriques, électrolytiques etc ....


zoro 29/05/2010 15:54


aaaaaah ! le coupage ! rien d'interdit aux USA. Peut être même est il aussi un peu mouillé.
L'histoire ne dit pas si ce rosé est meilleur (en moyenne ?) que les rosés de Provence.
Et si ce vin est pasteurisé... comme les vins bio.

Et peut être même 75 % de white grenache + 25 % de faux pinot noir.

Zoro