Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 00:13

Samedi dernier, j’étais à Gigondas, donc, pas de blanc sec puisque lors de la création de son appellation, l’aréopage assemblé n’a pas estimé utile d’en élaborer, alors que du côté de Romane, dans les terres élevées et marneuses…

Bon bref, parlons des rouges 2009, dégustés en primeur, une cinquantaine, histoire de se faire une bonne idée du millésime. Je ne sortirai aucune bouteille, aucun domaine, le but, du moins le mien, est d’avoir un instantané sur la qualité générale de l’appellation.

Auspices-de-Gigondas-035.jpgAllez, on commence...


Impression d'ensemble


2009 est un millésime relativement homogène avec de très belles réussites. Celles-ci offrent un vin gourmand, du moins aujourd’hui. De la fraîcheur et des tanins bien présents mais de grande finesse. Un bon équilibre malgré les degrés assez hauts, la matière apporte sa balance. Voilà pour les plus construits, une fin d’élevage les arrondira. Quelques autres, plus légers, plus aériens, donnent un plaisir plus immédiat. Je ne parlerai pas des troisièmes couteaux.
Les couleurs sont foncées, les acidités agréables, même quand elles sont légèrement rectifiées, les tanins serrés, les matières denses, les vins semblent combiner le caractère terrien des 2005 avec la gourmandise des 2007 sans la sucrosité de ces derniers.

Y avait pas que ça


Il y a eu aussi la rencontre avec un Australien aficionado du Solex et maladroit avec ça. Ce Lincoln Siliakus nous a renversé tout une bouteille qui ne lui avait rien fait. Une maladresse bien sympathique, allez voir son blog, il y a la preuve de son forfait:

http://terredevins.com/blogs/vinosolex 

Auspices-de-Gigondas-004.jpgLe solex marche au rouge qui tache



Z’après


Il y avait aussi des ateliers, le genre de truc qu’on aime, surtout quand c’est Georges qui nous déballe toute la géologie de l’endroit: la formation des Dentelles comme si on y était, depuis avant les dinosaures jusqu’après la première arrivée du Tour de France en passant par la Méditerranée qui, un temps, encercla les Alpes, ça vous intrigue, renseignez-vous. Georges, c’est Georges Truc, géologue de son état ou mieux, oenogéologue. Explication des sols illustrée par un vin selon chaque terroir, tout est prévu et bien étudié.

Pour la soif, une verticale commentée par un sommelier américain, de retour de Las Vegas, Kelly McAuliffe, avec quelques beaux restes - pas lui, les vins: Domaine de la Gardette 1996, encore très frais et bien plus que la peau sur les os comme beaucoup de 96; Haut de Montmirail 1990, plein d’épices, de cacao et de cuir et de thé, avec une longueur suave; Domaine des Tourelles 1988, à l’odeur d’encens et au goût prononcé de garrigue; plus proche,  Clos du Joncuas 1998, un vin à la dynamique qui nous apporte de la vie en bouche.

Et pour finir, un atelier truffe, on ne se refuse rien.

Tout ça, c'était aux Auspices du Gigondas, manifestation un moment délaissée remise au goût du jour par les jeunes vignerons de l’appellation. Réservée aux "pro", soit les prothésistes, les Prosper youpla boum, les proctologues, les procéduriers (ça, il y en beaucoup), les profiteurs (il y en a encore plus), et aussi les provocateurs, mais pas les prohibitionnistes. Moi, j’y étais comme pro... duit belge importé.

Bye!

Marc Vanhellemont


Partager cet article

Published by les5duvin - dans Dans le vignoble
commenter cet article

commentaires

Vin gigondas 27/05/2010 18:47


Merci de nous faire partager cette journée !!


Henri Amadieu 06/05/2010 10:41


Bravo et merci pour cet article, remarquable et très drôle, qui m'aurait fait regretter de ne pas avoir assisté à cette journée !
A très bientôt et au plus tard lors de la prochaine édition !


Hervé 26/04/2010 07:47


Tiens, hier, j'ai été voir Adèle Blanc-Sec au ciné. C'est bien fait, n'en déplaise aux puristes et aux éternels contempteurs de la "Franchouillardise" - ce film n'est pas plus franchouillard que
moi, il est juste bon.
Mais là où je suis déçu, c'est qu'Adèle, qui a la langue bien pendue et une sacré personnalité, ne fait pas honneur au jus de la treille. La seule boisson qu'elle ingurgite, c'est du whisky.
Dommage.


tiuscha 23/04/2010 20:48


Dommage, j'aurais bien aimé y aller..


Hervé 23/04/2010 11:43


Le néphrologue serait-il un proctologue qui s'ignore?