Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 00:00

QdeSCons The terroir of the ‘future’ Quarts de Shame?    


Later this month the Syndicat des Quarts de Chaume will meet to decide whether to allow cryoextraction to concentrate musts destined for Quarts de Chaume. I gather that two of the producers have asked the Syndicat to permit its use. 

A quite extraordinary turn of events I think as there have already been two successful court cases to defend the high reputation of Quarts de Chaume against the apparently overweening ambitions of the Chaume producers.

Quarts de Chaume is one of the three crus of Anjou along with Bonnezeaux and Savennières – so far the top classification in the hierarchy of Anjou wines. Currently it is proposed that Quarts de Chaume should become a grand cru and Chaume a premier cru.

Provided the vineyards in the Layon are properly managed and yields kept down – the décret only permits 25 hl/ha anyway – then it is possible to make at least reasonable quality in the Layon every year even in very difficult years. This is especially true in the Quarts de Chaume with its natural advantages of steep slopes close to the River Layon. There ought to be no need to use artificial devices here. Cryoextration involves removing excess water through freezing thus concentrating the must.  

The two legal actions were brought to defend the high reputation of the Quarts de Chaume and to ensure that the consumer was not confused between Quarts de Chaume and Chaume Premier Cru. Yet should the Syndicat agree to the use of cryoextraction they will do real and lasting damage to their reputation, Also, unless producers who do use cryoextraction clearly state this on the label, the consumer will surely be deceived as they will very reasonably assume that a Quarts de Chaume fully reflects its site and is produced in as natural a way as possible rather than being a product of artifice.

The use of cryoextraction allows to producers to cut corners to pick at lower levels of ripeness and sugar and to benefit from higher yields as the greater the concentration in a grape the smaller the amount of juice. A further problem with cryoextration is that it concentrates not only the good, but equally the bad.

I trust that the Syndicat will reject decisively the use cryoextraction in the Quarts de Chaume. It has no place here. After all if a must needs to be concentrated by cryoextration it does not merit the Quarts de Chaume appellation.  

Jim

 

Juste un tout petit résumé en français pour les moins familiers de la langue de Shakespeare et de Lady Gaga: certains vignerons de Quarts de Chaume demandent de légaliser la cryoextraction - ce sera à l'ODG d'en décider. La cohérence de ce projet avec le prestige d'une AOC qui est parvenue à interdire  en justice l'usage de la mention Chaume Premier Cru ne nous apparaît guère.

Et j'ajouterai: il est facile de se plaindre du gouvernement ou de l'administration, soit pour leur interventionnisme, soit pour leur non-inverventionnisme. Mais là, ce sont les vignerons qui décident de leur avenir.

Hervé

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Dans le vignoble
commenter cet article

commentaires

Hervé 24/09/2010 11:20


According to Alain Desenne (Chambre d'Agriculture de Gironde) Cryo-sélection and Cryo-extraction are one thing and the same. In his document, "Rappel des différentes techniques d'enrichissement",
this is what he says:

2.1.1. La cryo-sélection ou cryo-extraction

C'est une technique qui s'applique qu'à la vendange entière. Elle consiste à sélectionner par le froid les baies les plus concentrées. (...)

For more, see here: http://www.matevi-france.com/experimentations/techenrich05.pdf


So maybe Mr Beaumard is thinking about a different technique which happens to bear he same name.
Reminds me the story about Shakespeare who were written by another guy named Shakespeare.

Anyway, one thing is clear: all the harvest is used, without any pre-selection or tri. And cryo-selection is enrichissement, which in turn is something used to avoid bad years, not what you would
call a token to a great terroir. Anybody ever thought about NOT producing Layon in bad years? Oh, come, that's mean.

Hervé Lalau


Luc Charlier 18/09/2010 07:43


Allez, on en rajoute une couche, et en français.
TOUTES ces méthodes artificielles de modifier la concentration d’un ou des éléments du vin me paraissent sans danger en elles-même (notamment au niveau sanitaire), mais elles ouvrent la porte à
TOUS les abus. On peut réellement fabriquer n’importe quoi, et la vinification ressemble alors au cracking du pétrole brut.

Il faudrait que le consommateur ait le choix : on bien on fait du « Vin de Glacière » comme à Boony Doon, et on le dit, et le prix est raisonnable et ... c’est bon. Ou bien on fait des Eiswein
presque chaque année, sur des sols très gélifs comme les sables du Neusiedlersee, et ce n’est pas trop cher, et c’est bon. Ou bien on fait du Vin Doux Naturel – comme chez moi – en mutant à
l’alcool, et on sait comment c’est élaboré et .... bien sûr que c’est bon. Ou bien on fait de grands moellleux de passerillage (Ah, le petit manseng de Jean-Bernard Larrieu !) ou de pourriture
noble (Ah, les Quarts de Chaume de Claude Papin ! Ah, le Beerenauslese 1990 sur le Juffer Sonnenuhr de Willy Haag !!!!! ). Ou bien on fait des vins de glace exceptionnels, de temps en temps et à
prix fou (clin d’oeil à Egon Müller, der Vater, là-haut, au nirvana des vignerons). On bien on élabore de l’Eszencia de Tokaji et on mélange les puttonyos.

Mais une appellation, bénie comme tout l’Anjou, capable de produire souvent des moelleux sensationnels par la méthode des tries devrait profiter de cet atout phénoménal. Vive le schiste,
carbonifère ou pas, vive la pluie, vive le botrytis, et merde à Vaslin, merde à Haase et encore plus merde à General Electric, le plus gros groupe capitaliste au monde !

En Nouvelle-Zélande – mais pas seulement là-bas – on fabrique un «vin de base » avec du sauvignon récolté à 8° Baumé, encore rallongé d’eau puis chaptalisé et tartriqué au maximum. Puis, on termine
le vin en lui adjoignant une certaine quantité de vin presque mûr à base de sémillon, sauvignon, chardonnay, chenin ..... et cela donne les vins finis du même nom. On voit où cela les a menés
d’être en permanence le garçon d’honneur aux Noces de Cana !


Jim Budd 16/09/2010 09:47


Hervé. Merci pour le résumé.


les5duvin 16/09/2010 01:06


Pascal. Many thanks for your comment. Although there may be a possible case for the use a cryoextraction for generic Coteaux du Layon, I continue to strongly believe that it should not be permitted
for Quarts de Chaume.

'Why not use the technology of the 21st century to right nature's inconveniences' is a seductive but I think dangerous argument. Quarts de Chaume should be one of the two pinnacles of the sweet
wines of the Layon, along with Bonnezeaux. Producers should rely on their skills in the vineyard and accept the inconveniences that nature brings. They may have to accept that nature will not
permit them to make wines of sufficient quality every year to merit the Quarts de Chaume appellation. However, given the extraordinary nature both of Chenin Blanc and the Quarts de Chaume site, it
is and will be rare that the dedicated vigneron will not be able to produce wines even in difficult vintages that attain the necessary quality to be proud to sell them under the Quarts de Chaume
appellation.

Forget what Bordeaux is doing – leave them to their cryoextraction and reverse osmosis etc. Quarts de Chaume along with the Coteaux du Layon and Coteaux de l'Aubance should be promoting that they
are very different from Bordeaux: that here we make naturally sweet wines without the need for the aid of technology. We don't cut corners. Our wines truly reflect the terroir and the character of
each vintage. Laissez les vins de maquillage à Bordeaux.

Cordialement

Jim


pascal laffourcade 15/09/2010 20:25


cher Jim,
j'ai lu avec interet ton article sur quarts de shame, il me semble ignorer que les projets syndicaux excluent toute concentration. la seule méthode envisagée est la cryoselection qui a pour but
d'isoler l'eau exogène (pluie sur une récolte à maturité) et de prolonger les tries manuelles en excluant par le froid les grains n'ayant pas atteint le degré de maturité idéal. Cette méthode est
largement utilisée dans les vignobles exposés aux climats atlantiques sauternes notamment. Elle n'est en rien comparable avec les concentrations obtenues par congélation naturelle ou non canada ou
allemagne et ne vise en rien une augmentation de la production puisqu'au contraire elle la diminue en évitant une dilution liée aux accidents climatiques qui ne font pas partie intégrante de
l'expression du terroir. Enfin elle semble largement plus respectueuse de cette expression que les méthodes d'enrichissement qui ont pour effet d'augmenter à la fois le degré et le volume.The shame
is not on winegrowers that try to honestly produce a wine of true character without banning the use modern techniques provided that the original expression is respected. After all we are in the 21
century and if we all agree that cryoextraction should be rejected many of us think that cryoselection could be a valuable help to hand selection.with shameless regards PL