Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 08:43

Au risque de vous surprendre j’ai même rencontré la semaine passée une lectrice de mon feuilleton dominical, alors ça encourage à perdurer, à continuer de creuser le sillon, à vous faire progresser dans la connaissance du terroir profond.


 

La première fois qu'il sortit du bois, lors d'une paisible assemblée générale de la cave coopérative, le petit Hochon le fit avec doigté, sobrement, par la bande. En l'occurrence, la bande, c'était Bourré, le directeur de la cave, avec qui il avait su nouer des liens de confiance, un petit service par ci pour le gamin, un petit cadeau par là pour l'intéressé, amateur de semences potagères oubliées. Pol lui suggéra de glisser dans le discours du président une petite phrase qui ferait grand bruit: dans la prochaine promotion du poireau, l'infatigable José Tournassant, le promoteur pugnace des vins de pays de la croupe schisteuse du Val-Perdu-et -Oublié, depuis toujours membre du conseil d'administration sans jamais avoir brigué le moindre poste, se verrait attribuer la croix de chevalier. Stupeur dans les rangs assoupis !

Applaudissements nourris des ventres qui criaient famine.

 

Petit à petit, toujours dans l'ombre, le petit Hochon tissait sa toile avec une volupté intérieure, araigne patiente mais sans pitié. En dépit de cette stratégie couleur de muraille, et c'était là le but recherché, dans tout le canton et au-delà, tous murmuraient que malgré son air con, ce Pol Hochon il avait le bras long. Plus les jours passaient, à chacune de ses apparitions, le ballet des frelons se mettait en action, tournoyait dans tous les espaces où le nouvel homme d'influence se mouvait affublé de son inaltérable discrétion. Lucienne, plus Lucienne que jamais, distillait dans les petits commerces des informations de première main, lâchait à la moindre occasion que son jeune Pol, fort occupé dans ses sphères élevées saurait le moment venu trier entre le bon grain et l'ivraie. Elle alla jusqu'à confier aux dames huppées qu'ils allaient sans doute se Pacser. Bref, l'annonce d'une venue de Pol provoquait de quasi-révolutions, tous voulaient tuer le veau gras pour le retour de l'enfant prodigue, sauf les chefs de tribus qui s'inquiétaient en secret de la popularité de ce trublion.


Pol calma le jeu en déclarant le soir du banquet du club des boulistes, avec décontraction et une once de sérieux, que son unique ambition était d'aider ce beau pays où il avait trouvé chaussure à son pied. Lucienne avait rougi. Sa popularité en fut encore grandie. Le clan du TGV prit peur, se réunit en catimini pour décider de ne rien décider vu que, en dépit du souci causé par ce petit con de Pol Hochon, la seule stratégie était d'attendre et voir jusqu'où son bras long irait se nicher. Même les plus remontés craignaient un retour de bâton du Hochon si on allait lui chercher noise. Les conjurés se jurèrent d'être muets. Le soir même, le petit Hochon fut à peine surpris de voir grimper dans son wagon, à la première station sur le chemin du retour, Alceste Paillard tripatouillant sa casquette comme un collégien surpris à la sortie d'un claque. 

Partager cet article

commentaires