Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 00:04

Où ça?

Ben, à Saint-Mont, invité à une conférence-dégustation-visite des cépages anciens que la Cave des Producteurs s’efforce de préserver et multiplier.

Il y avait là quelques pointures ampélographiques qui nous ont initiés aux cépages pré-phylloxériques.


Plaimont cépages oubliés

 

À quoi ça sert tout ça ? «A rien, bien sûr», dirait ta tante, celle qui se prend pour ton oncle depuis qu’elle a de la moustache.

Rien ne sert à rien, puisque tout est voué aux orties. Mais moi, ça m’intéresse, j’ai une rubrique cépages oubliés, alors croyez ce que vous voulez, je ne me suis pas endormi !


 Plaimont cépages oubliés (15)

 

Après une mise en oreille bienvenue, suivi d’un bilan ampélographique, assez long et presque passionnant, nous passons aux travaux pratiques, soit la dégustation de ces Miousap, Cruchen, Arrat et Cie ou encore Pédebernade ou Dubosc suivi d’un chiffre, ça c’est quand le scientifique sait ce que c’est, il met le nom du proprio de la vigne et ajoute 2, N°33, etc… donc les travaux pratiques, dégustation assise de ce que la chorale des scientifiques bien branchée avec celle des producteurs avait estimé les plus intéressants. Bannissez ce terme qui rime souvent avec pas terrible!


Si la dégustation assise apporta deux ou trois petites surprises agréables, comme:


 Plaimont cépages oubliés Pinenc

Cépage Pinenc – N° 33-43 - Conservatoire Saint Mont

Rubis violacé à disque rose. Nez de chocolat noir, d’aiguilles de pin ou plus précisément de térébenthine avec des notes fumées. Tanins gaufrés, acidité moyenne, l’amertume agréable de la réglisse, vin qui développe tout son spectre aromatique  autour des amertumes, le cacao en tête, structure à la fois moelleuse et rustique.

 

Ainsi que:

 

Cépage Pinenc «Pédebernade» - N°33 Conservatoire Saint Mont

Rubis violacé

Léger fumé au nez, notes de sureau, de cassis, de pimentón, un rien foxé

Tanins rustiques.

 

Ce cépage, nous l'avons vu le lendemain in situ, au conservatoire des cépages made by Saint Mont, après avoir rendu visite à Monsieur Pédebernarde en personne. Car il existe vraiment, les scientifiques, ça n’invente rien !!


 Plaimont cépages oubliés (Mosieur Pédebernarde

Monsieur Pédebernade en pleine forme dans ses vignes bicentenaires

 

Cette  visite nous a permis de goûter les raisins, y en a qui décoiffent déjà en grain, alors en bouteille, bon sang…

 Plaimont cépages oubliés (21)

 

La dégustation était libre, c à d debout, à se bousculer gentiment pour avoir trois gorgées d’un inconnu - pas le voisin, le vin sur le buffet. Quelques jolies découvertes parmi les quelques cépages prétendus plus acides et plus rustiques (je ne l'ai pas vraiment constaté, ça doit être au niveau des analyses…). A savoir:


Cépage « Claverie »

Robe très pâle. Le nez respire le jasmin et le chèvrefeuille. La bouche décoiffe par son acidité vive.


Cépage « Morenoa »

Robe très sombre. Nez de tabac, de fumée. Joli fruité en bouche, groseille, cerise, framboise avec des tanins accrocheurs qui renforcent le croquant des baies.



 Plaimont cépages oubliés Arat

Cépage «Arrat»

Rubis noir, le nez acidulé et végétal, pas très expressif.  En bouche, il a plus le goût de la peau de griotte que de sa chair. Puis viennent les épices, un rien de cannelle et du cumin, puis enfin la chair plutôt que la peau de la griotte


 Plaimont cépages oubliés Mansenc noir

Cépage «Manseng Noir»

Le top ! Couleur rubis de nuit, nez chocolaté fourré de ganache à la groseille, framboise et fraise noire. Des épices, piment, Cayenne, un rien de sauge. Une jolie acidité en bouche, bien présente, mais donnant beaucoup de sapidité. Les tanins bien fins, serrés qui affermissent la structure, certes relativement austère, mais le jus qui en coule nous prémunit contre sa rudesse, un costaud qui a du cœur. Et puis, il y a la longueur, bien fruitée, elle dure encore….

Ce cépage (mon préféré, vous l'avez compris) est paraît-il un très proche cousin du Tannat. En goûtant son raisin et celui du Tannat, on ne peut nier qu’ils sont proches.

 

Après ce petit tour préphylloxérique (notons que tous ces cépages sont francs de pied)  espérons que l’engouement pour ces inconnus grandira et nous préservera contre une surproduction d’internationaux galvaudés. 

 

Quant aux Producteurs de Plaimont, merci à eux. N'oublions pas qu’ils ne recherchent pas le futur nouveau cépage international, mais seulement à renforcer la précision de leurs assemblages, et par conséquent, la pertinence de leur terroir.

 

Bye

 

Marc

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Dans le vignoble
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 24/09/2010 19:20


Hé oui, et ils ont ressorti l'homme au béret, en la personne d'André Dubosc, qui a laissé un message assez inaudible sur mon répondeur mais dans lequel il nous remerciait - ou plutôt Luc - dans un
dernier post d'avoir parlé de lui. Il a insisté pour dire qu'il fallait maintenant regarder sur l'avenir. Moi j'vrux bien, mais qui peut oublier André Dubosc ?


Hervé 24/09/2010 10:59


C'est pas le petit David qu'on voit à la table d'honneur? C'est un cépage autochtone, ce rugbyman?


Jim Budd 24/09/2010 08:59


Merci Marc. Vive la diversité des cépages!