Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 00:02

180650_bigportrait.jpgLe vin, par rapport à d’autres produits de bouche, pour atteindre sa plénitude, sa maturité, doit être élevé. Les fromages, eux sont affinés. Lorsqu’ils sont mal élevés, les vins nous les trouvons grossiers, mal équarris, vulgaires, même si leurs éleveurs les ont fardés, vêtus de fripes de luxe... Ils se la pètent, roulent des mécaniques, étalent leur suffisance, ils font genre sans tromper les gars et les filles qui se lèvent de bonne heure.

Bref, quand un gamin mal élevé, introverti, se lâche dans un vestiaire avec la violence du langage de la rue, ça fait la Une du JO du sport français: l’Équipe. Drame national révélateur d’un système où les soi-disant responsables d’une Fédération Sportive ont failli à leur mission d’exemplarité. C’est la faillite d’un système où le buiseness a depuis fort longtemps pris le pas sur l’esprit du jeu. Le respect, ce mot si galvaudé par des sauvageons comme par des adultes bien sous tous les rapports, se perd. Mais pour être respecté il faut être respectable au sens le plus noble du terme.

Dans ma vie, j’ai pratiqué le basket. En universitaire dans des compétitions de haut niveau. Le vestiaire est un lieu de catharsis. Les mots volent bas parfois. Ceux de Nicolas Anelka sont dans l’air des temps. Sortis du huis-clos, étalés à la Une d’un Journal, ils sont comme le scandent à l’envi nos dirigeants de tout poils : «inacceptables». Je ne les minimise pas, je ne les relativise pas, mais de grâce arrêtons de nous voiler la face, de prendre des pauses hypocrites, ils sont le révélateur de notre individualisme forcené. Tout pour ma pomme rien pour les autres.

J’ai commis samedi sur mon blog, avant le déclenchement de l’affaire d’Etat, une chronique sur ce thème http://www.berthomeau.com/article-nous-ne-sabrerons-pas-le-champagne-le-football-sans-vedettes-de-jose-arribas-contre-le-football-des-lopettes-de-raymond-domenech-52540332.html  . Pour étayer mes dires, je mettais en avant un grand joueur de football : Max Bossis. Je ne résiste pas au plaisir de vous proposer l’extrait d’une chronique vieille de 5 années (2005) car ça présente 2 avantages: j’y parle de Champagne et de ma bonne vieille Vendée.

 

«Max Bossis a été mon élève au lycée agricole de la Roche sur Yon. C'était un grand joueur, intelligent, infatigable, courtois, discret, un exemple... Fils de paysans de St André Treize Voies, une grande famille qui aurait pu former une équipe capable de jouer au plus haut niveau, il est pour moi le bon exemple de ce qu'était l'ascenseur social du sport avant la période fric... Et le vin dans tout ça, me direz-vous ?

J'y viens. Le Journal du Dimanche de ce week-end titrait en page économie «Darmon: ballon, pognon... Lanson?» Pour les non-initiés, Jean-Claude Darmon a été le grand argentier du foot français avec les panneaux publicitaires sur les stades et voilà que ce cher homme, allié dit-on à Robert Louis-Dreyfus (un héritier), propriétaire de l'OM, et à Roman Abramovitch (un milliardaire russe de fraîche date) propriétaire de Chelsea, il serait sur les rangs pour reprendre Lanson...

Sur le fond de l'affaire je n'ai rien à dire mais sur «l'argent facile» du football, je ne peux m'empêcher d'écrire : mais où est passé le Stade de Reims d'antan avec ses Kopa... sinsky, Piantoni, le FC Nantes et ses Bossis, Suaudeau et Budzinsky fidèles à leur club...? Je vieillis, sans doute, mais la qualité des dirigeants, des élites, leur hauteur de vue, leur exemplarité, font cruellement défaut dans notre société déboussolée...»

Comme c'est drôle : Chelsea, Anelka, le pognon...

Signé Furax, pardon Jacques Berthomeau

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Famous 5
commenter cet article

commentaires

clovis simard 06/11/2011 12:48


Blog(fermaton.over-blog.com)No.14-THÉORÈME DE L'ÉDEN.
PARADIS TERRESTRE C'EST MATHS ?


Hervé 21/06/2010 09:01


Tout pour ma pomme, rien pour les autres. D'accord, c'est un travers très français. Mais que les "grévistes" de l'équipe de France n'oublient pas qu'ils ne sont rien tout seuls, que c'est ensemble
qu'ils auraient dû jouer.
Et que penser de l'intervention de Zidane en sous-main, représentant de grands sponsors? Et que penser des "cadres" (puisque parler de caïds communautarise le débat, selon certains politiques), qui
ostracisent le petit Breton Gourcuff, mais défendent Anelka? Ces gens voudraient se couper du public qu'ils ne s'y prendraient pas autrement. Mais le vrai problème est sans doute là: le soutien du
public, les gens qui ont investi leur tirelire dans un voyage en Afrique du Sud pour les encourager, ils n'en ont rien à faire.
Bon, je m'éloigne du vin, mais puisque j'ai la chance de vivre hors de France, je me dois de dire à mes compatriotes à quel point la France dans son ensemble (pas seulement les joueurs) est
discréditée par son "équipe". On a eu l'effet 1998, les blacks-blancs-beurs, la fierté d'être Français ensemble dans la diversité, il y a maintenant l'effet 2010, la France du ridicule.

Hervé