Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 06:56
Smith

Ca commence mal. Il semblerait que je ne sois pas le seul à entrer dans le tout nouveau club "Gastro d’Angers". J’apprends que mon ami Hervé serait aussi atteint. S’en est-il sorti, alors que de mon côté, ayant presque tout essayé, je me suis enfin, de guerre lasse, mis à la diète ? Le thym de mes Corbières voisines en tisane, le kinkeliba de Casamance (Sénégal), le pain de singe (fruit du baobab) réduit en poudre, trois ou quatre médicaments grappillés dans ma réserve, le pastis pur, le coca-cola, rien n’y fait. Si vous avez une suggestion, merci de la partager. C’est la condition sine qua non pour devenir membre d’un club que j’espère très fermé… Sorry Jim, je n’ai pas de Chinon blanc en cave. J’ai essayé de le remplacer par un verre de Montlouis sec («à prendre toutes les trois heures» comme tu le recommandais), mais pour l’instant, ça ne change rien. Peut-être faut-il persévérer…

J’entends déjà hurler les chers confrères complices de ce blog : "Comment un journaliste en vins peut-il en arriver là ? Quelle déchéance ! Y nous fait chier avec ses problèmes perso". Navré les gars, je pensais simplement qu’il était opportun de mettre un peu d’humour dans notre initiative.

Donc, en dépit ces avatars (mot revenu à la mode), je suis rentré une fois de plus du Salon des Vins de Loire d’Angers la tête pleine de vins enthousiasmants. Cela n’a rien d’original, mais je vous livre en vrac cinq coups de cœur parmi de nombreuses (re)découvertes. J’aurais l’occasion de citer d’autres tant je me sens frustré d’oublier les Buisse, Baudry, Blot, Caillé, Michon, Crochet, Coste, Balland, Mourat, Million, Delecheneau, Gauthier, Carême, Caslot, Laloue, Chidaine, Redde, Caillebourdin, et autres champions ligériens.

-En progression, le Domaine Henry Pellé (Menetou Salon) m’a fait grande impression. Ses Morogues Ratier ou Blanchais 2008 sont des blancs exemplaires de précision et de fraîcheur que l’on a envie de garder pour une poularde en demi-deuil! Julien Zermott, à qui Anne Pellé avait confié la direction du domaine à la mort de son mari, peut se retirer dans ses vignes du Haut Languedoc: la succession est bien assurée par le jeune fils d’Anne, Paul-Henry Pellé, dit «Paulo», qui va nous étonner dans les années à venir.

-Ce n’est pas nouveau, mais Pierre Luneau (Domaine Luneau-Papin) me surprend de plus en plus. Je goûte ses vins une fois tous les deux ou trois ans et, à chaque fois, je reste scotché. Cette fois-ci, c’était après ma rituelle série des Vouvray de Huet (merci Noël) à laquelle je ne déroge jamais. Passer après les éblouissantes premières tries du Mont (08 et 09), il faut avoir du coffre. Eh bien pour l’ami Pierre, pas de problème ! Son Clos des Allées (un cru monopole sur schistes) 2009 me va droit aux tripes tant et si bien que j’en ai fait mon coup de cœur pour le magazine qui voudra bien de ma prose cette année. Il ne se vend que 7 € départ cave. «Là y’a du jus de cailloux», me lance Pierre en servant sa Butte de La Roche (2008 et 2009) issu d’un sol de serpentinite (volcanique), un blanc aussi serré que dense et long. Quant au Pierres Blanches (mica-schiste) 2008, il est clair et aussi pur que de l’eau de roche. Peut-être qu’un jour ce domaine sera noté à sa juste valeur par les principaux guides…

-Sur le même stand, Pierre-Jacques Druet, dont je sais le sérieux, était toujours un peu oublié dans mes dégustations. C’est lui qui est l’auteur du Bourgueil rosé 2008 responsable de la création de notre blog commun. Tellement bluffé par la finesse du nez de son rosé de saignée, par le gras et la longueur du vin, je l’ai supplié de me confier une bouteille à partager avec mes potes en salle de presse (voir photo). Résultat, ce vin exquis a scellé notre union blogeuse. Son prix départ cave : 5,20 € ! Mais attention, je me garde l’exclu de ce vin pour un prochain spécial vins ! Son Fief rouge 2009 en cours d’élevage en cuve, se goûte aussi divinement bien. Comme quoi il est bon de revenir de temps en temps à ses classiques…

Druet

-Dagueneau, tout le monde connaît, même s’il n’est plus là pour faire les vins.
Mais qui fréquente les filles Dagueneau, Florence et Valérie de leurs prénoms? Pardi, moi, le premier! Elles continuent sur la lancée de leur père Serge (Domaine Serge Dagueneau), mais surtout de leur arrière grand-mère, Léontine, à qui elles ont dédié une cuvée du même nom. Un Pouilly Fumé 2008 superbe au nez, soyeux, dense, structuré et drapé d’une surprenante fraîcheur. Leur cuvée Les Filles est également un pur moment de bonheur, grâce à un léger surcroît de maturité dans les raisins. Et puis ces demoiselles à l’accent rocailleux ont vinifié aussi un étonnant blanc Vin de Pays des Coteaux Charîtois 2008 qu’il faut à tout prix découvrir pour sa minéralité.

Bien sûr, en trois journées non stop de dégustations de stand en stand, j’ai goûté des tonnes de vins formidables chez les plus connus des grands vignerons de Loire. Mais je m’en voudrais d’oublier Valérie et Patrice Colin dont les Coteaux du Vendômois ne cessent m’éblouir à l’instar de ce blanc 2009 Pente des Coutis magnifique de fermeté et de longueur en bouche. Le gris Bodin 2009, vieilles vignes de pineau d’aunis, est quant à lui superbe de droiture. Dans les trois couleurs, le domaine Colin a des vins de plaisir à prix décents.

Michel Smith

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Dans le vignoble
commenter cet article

commentaires

Hervé Lalau 11/02/2010 08:14


J'apprends aujourd'hui que le Salon d'Angers a connu une légère baisse de fréquentation, à 8500 visiteurs. Mais la qualité était là!