Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 10:04

Suite du feuilleton de Michel. Où l'on découvre une nouvelle facette du carignan...


Un Carignan pas gnan-gnan

Il fait froid. Vraiment pas facile de se réchauffer avec cette putain de tramontane qui donne l’impression de filtrer au travers des pierres de mon bureau pour venir me glacer les os alors que je fixe mon écran. Alors, avant de lancer mon petit morceau de bravoure carignanesque qui n’intéresse que moi, je me réchauffe comme je peux: chauffage à fond et musique planante parfois rockeuse aussi. On devrait tous se repasser les titres des Moody Blues. Que sont devenues ces nuits de blanc satin que je réécoutais sans cesse sur l’album (Decca) Days Of Future Passed entre London et Paris et qui accompagnaient souvent mon printemps 68 alors que mes copains ne juraient que par un plus romantico-engagé du nom de Bob Dylan ? En plus, on m’étiquetait «mod» alors que je me sentais «rocker». Horreurs du passé…

days_of_future_passed.jpg

http://www.deezer.com/music/playlist/the-moody-blues-871401

Sortons vite de ce Blue World aux parfums d’encens et de haschich pour revenir sur les traces du bon Carignan. J’en connais un dans le Minervois qui n’a rien de gnan-gnan et qui, une fois de plus dans la viticulture actuelle, est l’œuvre d’un couple n’ayant pas froid aux yeux. En 1999 je crois, Nicole, une fille du cru, et John Bojanovski, un gars des US, se sont unis sur ces terres caillouteuses où le Carignan est aujourd’hui quasi centenaire. Très vite, ils ont cherché à s’aventurer hors des sentiers battus. Ils sont même allés jusqu’à fonder une association baptisée Carignan Renaissance. Regardez comme ils sont mignons Nicole, John et Sacha, du Clos du Gravillas.

Gravillas.jpgCeux de Gravillas

Je pense à eux en ce jour glacial. La cuvée « Lo Vièlh » dotée du simple titre de Vin de Pays, porte bien son nom. Dédiée aux plus vieilles vignes de Carignan, je l’ai goûté cette année à deux reprises. Si au moins j’avais un flacon à déboucher, là, tout de suite, le vin de 2006 élevé plus d’un an en fûts de chêne de 400 litres pourrait bien faire office de chauffage central dans mes veines transies de froid. Passons. Et relisons mes notes récentes : « beaucoup de chair, tannins réglissés, longueur persistante, superbe équilibre, vite sur une entrecôte à l’échalote » ! Voilà ce que je pensais dans le feu de l’action du Salon des Vins Bios où Nicole et John apparaissaient pour le première fois, je crois.

Que dire de plus? Que ces gens sont charmants au possible, touchants de sincérité, qu’ils sont loin d’avoir la grosse tête, qu’ils ont aménagé un adorable gîte dans l’ancien café de Saint-Jean-de-Minervois également pays du Muscat et que leur voltairienne devise («Il faut savoir cultiver son jardin») leur sied à merveille. Bref, ils me font chaud au cœur.

Michel Smith




Partager cet article

commentaires

Hervé 15/03/2010 14:47


Un article plein de chaleur... humaine.
Et moi je pense à Jean Ferrat.