Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 17:28

Cela ne vous rappelle rien ?

Je vous le donne en mille, un Vinturi, cher aux oreilles de Michel.

Je fus le premier étonné, pour ouvrir son vin Marc Français utilise avec maestria l’effet venturi.

 

Travaux de vacances juillet 2010 221 

C’était il y a à peine une dizaine de jours au Château Saint Estève d’Uchaux.

Travaux de vacances juillet 2010 224

Un effet sur le vin ? Le vigneron l’affirme, je n’ai pu que constater le résultat. Après les borborygmes de l’ustensile la Grande Réserve 2008 a développé ses fragrances délicates de fruits rouges en gelée, sa texture suave, ses accents de violette, de garrigue et de sous-bois. Un vin très affiné, aérien.

 Travaux de vacances juillet 2010 217

Le même en 2007 offre un rab de complexité, du fruit noir en plus, l’iris y accompagne la violette, les tanins plus serrés renforcent le charnu.

Deux vins à la fois gourmands et frais, délicat et généreux, bien représentatifs du sol de grès siliceux qui compose la partie basse du Massif d’Uchaux. La partie plus en altitude, faite de grès calcaire génère des vins plus austères, plus droits, avec une fraîcheur plus tendue et un fruit plus noir, avec toutefois un trait floral bien perceptible, comme ceux du Cros de la Mûre.

 Travaux de vacances juillet 2010 223

Un gros coup de Vinturi encore pour ouvrir le Vieilles Vignes 2007, toujours du Château Saint Estève d’Uchaux au nez sucré de confitures de cerise et de fraise, de gelée de cassis. Un joli jus qui coule en bouche et ravi les papilles. Mon Ravi, je ne l’avais pas apporté, je vous rappelle qu’il s’agit d’un autre accessoire très pratique pour refroidir dans l’instant les vins un peu chaud.

Les tanins très soyeux offrent une suavité coquine qu’on aimerait reboire en hiver une assiette de gibier et quelques champignons pour l’accompagner.

 Travaux de vacances juillet 2010 229

grès siliceux

 

Le Massif d’Uchaux au rang des Côtes du Rhône Villages avec nom de commune depuis 2005 et peut-être bientôt Cru comme le tout récent Rasteau. On en reparle…

 

Hasta

 

Marc

 

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Dans le vignoble
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 31/07/2010 22:24


SUITE :
Bon, d’accord, tout le monde en rit.
Mais quand même : un Français de souche tue un keuf ; c’est grave. On instruit le dossier, et il passe aux assises, où il sera vraisemblablement condamné à une lourde peine. Cela s’appelle la
Justice (la majuscule est de moi, pas de Grévisse).
Deuxième cas de figure : un Français naturalisé tue un keuf similaire dans des circonstances identiques, c’est aussi grave. On lui enlève au plus vite la nationalité et on le remballe chez lui ...
« Allez vous faire pendre ailleurs », en quelques sorte. Cela s’appelle de la haine (sans majuscule).
Et le gars qui a pondu cela aurait une formation de juriste (avocat, paraît-il) ? Depuis quand le même délit entraîne-t-il des peines différentes suivant l’origine du coupable ? Il aura bien besoin
de la baignoire dans son jet présidentiel pour se détendre, le nabot élyséen.


Luc Charlier 31/07/2010 22:11


Je ne sais plus très bien « hoe dat in mekaar zit », mais je me rappelle que ledit Venturi a en fait piqué l’idée de Bernouilli, en la bidouillant un peu, pour son fameux effet. Elle repose sur la
conservation de l’énergie, toujours la même chose.

Je ne suis nullement surpris que son application au « versage » du vin provoque des modifications de celui-ci. Pour info, quand nous voulons oxygéner un vin de manière modérée, sans avoir recours
au « cliquage », on introduit dans le circuit de pompage (au robinet de la cuve, par exemple) un manchon fritté. Il s’agit d’une portion de tube en inox microperforé. Le vin qui passe au travers
provoque une dépression (comme un TGV dans son tunnel, ou l’Underground londonien), aspirant ainsi l’air ambiant. Et comme celui-ci contient théoriquement environ 1/5ème d’oxygène – si cela n’a pas
changé depuis que j’étais petit -, il se dissout dans le vin. L’azote, quant à lui, est très peu soluble dans le vin et « dégazera » à la première occasion. Simple, de bon goût et peu coûteux.

Ici, en France, on parle aussi beaucoup d’un effet Sarkozy. Il s’agit d’une adaptation du théorème de cet autre grand Italien, Mussolini : tu troubles l’ordre public, tu perds la nationalité, tu
dégages. Euh, j’espère qu’il fera une exception pour Pal, son papa.
Ah, si son compatriote Ferenczy vivait encore, quelle belle analyse il pourrait faire, lui le spécialiste des hystéries (entre autres). Allez, on Sándor (hihi) !