Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 00:09

Le titre de cette chronique m’est tombé dessus chez les tenanciers de «la Dernière Goutte» (celle qui a tendance à s’épancher sur le caleçon) qui font caviste et aubergiste à «la Boissonnerie», rue de Seine. Quand on s’évapore ça dégage ! Ce samedi à l’heure du déjeuner je me sentais léger. Hervé Lalau en un superbe envoi, plein de fougue et de verve, m’avait conforté dans la chaleur d’une amitié virile. Merci Hervé. 

Vêtu comme un quartier-maître je griffonnais sur mon calepin. Le couple voisin parlait vin. Engager la conversation voilà un bon plan. Bonne pioche, le monsieur est un Cruse né au château Rausan-Ségla. Passionnant échange, Pontet-Canet, le grand-père Cruse, une tranche de vie à portée de ma plume. Cap sur l’Ecume des pages, l’un de mes repaires où je caresse les livres ; j'effeure les jaquettes et je croise une toute jeune fille tout juste vêtue d’un pull gris en laine qui découvre plus qu'il ne couvre. Ses bottes grises avec des strass et des lanières complètent ma plongée dans le jardin des délices. Pourtant je m’en extirpe pour aller me poser en la galerie Catherine Houard où la jeune galeriste me tient la jambe avec une assiduité qui me plaît.

Pas question pour moi de pécher, en dépit de ma vêture maritime, je cinglais jusque chez Loft – pas le Loft canaillous – où une kyrielle de jeunes donzelles m’entoura. J’appréciais. L’une d’elle m’offrait un café. Je jouissais. Que voulez-vous, il y a des jours ainsi où le ciel vous envoie des brassées de sourires et de beautés qui vous réconcilient avec le goût de la vie loin des bonnets de nuit. Encore merci Hervé, belle plume !  IMG_7600.JPG

Reste qu’il me fallait donner du corps à cette chronique au titre accrocheur. Ce que je fis une fois entré at home en plongeant dans le vocabulaire grivois dont le Robert dit «d’une gaieté licencieuse un peu hardie», j’écrirais gaillarde. De celle qui déstabiliserait les permanentes de ces dames et les brushings de ces messieurs qui, à juste raison, trouvent que j’ai des manières de mauvais garçon. «Ça ne se fait pas !» restant leur credo qui ne les empêche pas de faire mais sans que le bon peuple ne le voit. Hypocrisie petite bourgeoise, celle qui faisait les délices de Claude Chabrol qu’habite maintenant au Père Lachaise. Donc, pour parfaire mon image d’infréquentable j’ai choisi une expression grivoise de jadis: Huile de Reins.  

Qu’est-ce donc que l’huile de Reins, selon Oudin? C’est une expression de la même espèce que le vin de Reins ou de Rains (ancienne orthographe de Reims)

"Vin de Rains est vin de luxure

Qu’on vend sans poix et sans mesure" Jean Molinet 1480

Oui l’huile de Reins, c’est la semence, le foutre selon Oudin, celui qui écrivait «Bon vin, bon éperon»

"Il vous fault de l’huile de rains,

Par ainsi vous serez guarie

Et puis prendre la raverdie

Avecques quelque verd gallant".

Farce de Tout Mesnage, v. 1500

Jacques Berthomeau

IMG_9084.JPG

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Famous 5
commenter cet article

commentaires