Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 00:02

Michel et Luc, pendant que vous essayez de vous dégotter l’un ou l’autre Xérès, moi, on m’en apporte à la maison. C’est pour le boulot, je vous rassure.

Je ne résiste toutefois pas à vous livrer mes commentaires sur ces oxydatifs et séduisants nectars.

 

 Lustau Master Class 006

 

Dry Amontillado Los Arcos

Il a la couleur du tabac mouillé, luisant comme de l’ambre brun à la transparence verdâtre. Le nez torréfié rappelle le charme qui brûle dans l’âtre, les noix grignotées autour du feu, le sel des embruns, la pierre qui chauffe, le caramel des après-midi d’automne, le thé lapsang suong dégusté à petites gorgées. Le charme se rompt en bouche. Les papilles s’attendaient à cocooner, les voilà surprises par la vivacité, la sècheresse du caractère et la force de l’esprit. Provocant, cet hidalgo les violente d’épices, d’iode et de réglisse, glisse sur elle pour mieux les emprisonner dans la gangue subtile de sa complexité. En un instant, les voilà soumises à ce bel amant.

 

 Lustau Master Class 009

 

 

Dry Oloroso  Don Nuño

Brun ambré, il a pris l’odeur de son chai. On lui sent l’encens des boiseries, l’iode apporté par le ponant, les caramels croqués par les ouvriers à la sueur poivrée, ce fugace éclat minéral animé par la chaleur vespérale. Les lèvres se lèchent salines, cristal qui demeure sur la pointe de la langue et affûte les papilles. Elles en deviennent inquisitrices et palpent Don Nuño de bas en haut. Vident ses poches des abricots et des amandes qui s’y cachent, lèchent le liseré amer qui suit la dentelle cacao, se rafraîchissent au lime confit qu’il emprisonne entre ses doigts effilés, hésitent un instant devant l’objet à la terminaison sucrée, puis s’abandonne jusqu’à l’extase.

 

 

 

Plus rare et par conséquent plus cher.

Jadis, lorsque les techniques œnologiques étaient balbutiantes ou inexistantes,  le classement de départ présentait parfois l’aléa de trouver une barrique d’Amontillado avec la corpulence d’un Oloroso. Le chef de cave apposait alors la marque particulière du bâton coupé d’une barre, palo cortado. Cet intermédiaire au goût particulier se trouve encore de nos jours, mais tiré de barriques anciennes.

 

Certains affirment qu’avec les avancées technologiques, il n’est plus possible d’en faire. En fait, il ne serait plus possible de rater son Amontillado, donc d’arriver à ce bâtard de Palo Cortado. Certaines Maisons en font encore…

 

Lustau Master Class 012

 

VOS Dry Palo Cortado

Il a 20 ans, cela se voit, son habit brun reflète le vert de l’océan et du temps. Son nez discret distille avec parcimonie des notes de candi, de sucre roux, de mélasse, de caramel brûlé. Si vous n’avez pas compris… la double décennie a aiguisé son esprit. Facétieux, il aime aujourd’hui plaisanter. Bien évidemment, il est tout sauf sucré !

L’ampleur et le volume de sa structure pourrait le faire supposer. Mais, il s’agit ici de caractère capiteux et d’une substance curieuse qu’on appelle glycérol à la viscosité suave, « enrobante », qui piège dans sa gangue poivre, cannelle, cardamome, noisette grillée, éclats de bois patiné, bâton de réglisse, encore milles épices et puis aussi des agrumes confits qui génèrent une fraîcheur bienvenue.

C’est un seigneur, un sage qui en sait d’avantage sur nous que nous sur lui. Accueillez-le sans crainte, il aime prodiguer ce qu’il a appris.

 

 Verres

Pour rappel, la vinification des Jerez

Les Jerez sont faits à partir du cépage Palomino qui est vinifié comme un blanc classique. On le fortifie par un ajout d’alcool vinique au moment de l’élevage. Tous sont de type oxydatif, avec des degrés d’oxydation et de complexités fort différents.

Si la Manzanilla, la plus fraîche de la gamme, est à boire dans les mois qui suivent l’embouteillage, c’est la seule ! Les autres se conservent facilement même la bouteille ouverte.

 

Hasta pronto

 

Marc

 

 

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Le coup de coeur
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 10/09/2010 09:20


J'osais pas le crier !


Luc Charlier 10/09/2010 09:13


Marco, Salaud, le Peuple aura ta peau !


Michel Smith 10/09/2010 09:02


C'est pas juste ! En plus, Lustau est la marque que je préfère. Un scandale !