Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 12:00

S’il y a des vignerons que j’aime particulièrement, ce sont ceux qui attachent de l’importance au passé, sans pour autant agir en rétrogrades. Pas de culte exagéré pour le temps jadis, mais une reconnaissance envers ceux qui ont permis aux générations de léguer une histoire, de se succéder sur une terre travaillée à la sueur des ancêtres.

Le domaine Bertrand-Bergé, à Paziols (ICI), aux confins des Corbières et du Roussillon, est de ceux-là, de ceux qui défient le temps de génération en génération, de ceux qui font que l’on traverse le perpétuel, en quelque sorte. Je sais que ce genre d’observation va en énerver plus d’un, mais tant pis. Je persiste et je signe: oui, le passé a du bon. Surtout quand il a été planté de Carignan.

Nous sommes à la croisée des chemins, dans une zone sauvage balisée par les ruines cathares et les murets de pierres sèches. Un paradis viticole où l’on peut vinifier du Rivesaltes dans toutes ses déclinaisons, du Muscat de Rivesaltes, du Corbières, et surtout du Fitou, l’appellation rouge la plus ancienne du Languedoc (1948) puisqu’elle a mon âge.

BlasonMesnie.jpg

C’est pour cette dernière que les guides spécialisés, les bons, s’enflamment un peu plus chaque année après avoir goûté les rouges de Jérôme Bertrand. Fils de Bernadette (Bergé) et de Pierre (Bertrand), acteur émérite de la sixième génération de vignerons bosseurs sur ces terres argilo-calcaires difficiles étalées aux pieds du mont Tauch, Jérôme grimpait sur le tracteur dès l’âge de 12 ans avant de prendre les rênes du domaine en 1993 avec la bénédiction de ses parents, alors que la cave coopérative de Paziols, fleuron des VDN, convolait avec celle de Tuchan. 

BertBergMegalit04.jpg

Aujourd’hui marié à Sabine qui, excusez du peu, a fait viti-oeno à Beaune, aidé aussi de sa jeune sœur, Magali, Jérôme Bertrand entretient 33 ha de vignes avec des carignans de plus de 40 ans d’âge en moyenne dont les plus anciens sont largement centenaires. Il est l’un des rares vignerons à en avoir planté récemment, ce qui confirme la foi et la confiance qu’il met en ce cépage. Preuve supplémentaire de cette foi, il lui consacre une cuvée quasi pure, sous le nom de «Mégalithes» prouvant aux adeptes de la syrah en Fitounie qu’ils s’éloignent de l’histoire, et même qu'ils renient leurs ancêtres. Créée en 1998 à l'époque où l'on recommandait encore l'arrachage des carignans, vendanges manuelles, 30 hl/ha en moyenne, tri à la parcelle, égrappage, pigeages, remontages, macération de trois semaines, élevage en cuve ciment durant 18 mois, la cuvée n’en finit pas de chanter le Midi.

Carignane.jpg

Le 2007 affiche ses vieilles vignes âgées de 70 ans et plus : robe solide, thym frais au nez, petits fruits noirs, rondeur n’excluant pas l’intensité, la finesse et la longueur en bouche, on le boira, à 13° de préférence, dès cet été et jusqu’en 2015. Son prix tourne autour de 10 € et ce vin carignanesque au possible devrait servir de modèle à l’appellation Fitou. Depuis le temps que je le dis !

Michel Smith

Partager cet article

commentaires