Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 00:09

tintin.gif

Bons baisers de la capitale,

Vu l’état de mon lectorat aussi maigre que Charlotte Gainsbourg et pour ne pas ajouter à la peine de nos voisins allemands, je laisse la célèbre formule des poilus en suspension. Pourquoi diable vous faire part de cet insignifiant évènement? Je meuble! Pour les rares curieux, reportez vous sur http://www.berthomeau.com/article-le-12-juillet-les-couleurs-de-ma-vie-et-une-annee-de-plus-au-compteur-53636312.html  c’est pire...

Jacques Berthomeau

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Famous 5
commenter cet article

commentaires

Jim Budd 13/07/2010 09:03


Jacques. Pardon en retard mais bonne anniversaire hier. Jim


Hervé 12/07/2010 13:20


Bon anniversaire, Jacques, je m'en souviendrai car c'est la Saint Olivier, prénom de mon fils.


Berthomeau 12/07/2010 10:35


Je devais être tellement désespéré de mes stats que je me suis pris les pieds dans les miles à propos d'Emile pardon des mille... ce doit-être l'âge aussi bref merci pour l'invitation... à bientôt
donc...


Michel Smith 12/07/2010 09:28


Jacques, tu as quand même un peu plus de lectorat que nous tous réunis... et bon anniversaire... pour faire court.


Luc Charlier 12/07/2010 09:11


Mon cher Jacques,

On va vous aider à « meubler ».

Nous ne nous connaissons pas. Enfin, si, moi je connais votre rapport. Mais vous ne me connaissez pas. C’est normal, je ne suis pas quelqu’un de connu. Comme le disait l’humoriste flamand « Urbanus
van anus », « t’ triestig om bekend te zijn als niemand U herkent ». Cela veut dire en substance: « Il est bien triste de ne pas être reconnu quand on est célèbre ».

Tout d’abord, « mille sabords », cela s’écrit sans « s » à mille. Il s’agit d’une orthographe ad hoc (drôle !).
Ensuite, ce n’est pas le nombre de vos lecteurs qui compte, mais leur qualité. La majorité des gens sont des imbéciles. La minorité aussi, mais ils sont moins nombreux. On attribue cette citation à
Léo Campion. Il a prouvé qu’il appartenait aux deux catégories, en oscillant toute sa vie entre l’anarcho-syndicalisme et la loge, grand écart difficile mais méritoire. Il a aussi prouvé son
courage (on est anar, tout de même, nom de dieu !) dans la résistance, mais ceci est une autre histoire.

Je suis un pote à Hervé Lalau, un ancien collaborateur de Marc Van Hellemont (qui me fait l’honneur d’une petite visite de temps à autre) et je tente depuis 2 ans d’amadouer Michel Smith. Celui-ci
me connaissait en effet du temps où sa compagne organisait des voyages de presse dans le Rousillon. Rebelle par nature, je m’y montrais souvent insolent envers les « gloires » du journalisme
francophone, au risque d’indisposer ces cadors. Une maîtrise en lettres, une collection de vieilles voitures, un pseudonyme rappelant un grand cru bourguignon ou un titre s’autoproclamant «
connaisseur » ne transforment pas automatiquement un être humain (ou presque) en chimiste expert, en ingénieur agronome ou en fin dégustateur. Ils se reconnaîtront et me confirmeront ainsi leur
sympathie exubérante. Le passage des années et ... 6 ans d’une psychanalyse en profondeur m’ont un peu assagi.
Quant à Jim Budd, je partage avec lui quelques bribes du même idiome (mes influences à moi sont écossaises) et j’espère le rencontrer cet été. Do you read me, Jimmy ?

Si jamais vous passez par les Pyrénées Orientales, faites-moi signe. Nous irons griller à la vigne quelques protéines de belle provenance et je vous ferai goûter non pas tellement le fruit de MON
travail, mais le jus des coteaux schisteux de la vallée de l’Agly (vendange à pleine maturité, 15 hl/ha, macération pré-fermentaire, pigeage au pied, collage minimal, pas de filtration, sulfitage
minimal, MEB sous capsule à vis et jamais de bois).

Bien à vous,


Luc Charlier
(Domaine de la Coume Majou)