Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 12:00

C’est un lieu magique, un des premiers qui m’ait interpellé alors que dans les années 80 je découvrais, émerveillé, ensorcelé même, le massif des Corbières. Je sais, on va encore dire que j’exagère. Mais je vous jure que c’est vrai: je suis tombé en arrêt devant cette haute pinède (la Pinada) aujourd’hui considérée comme le fleuron du cru Boutenac, qui domine deux domaines viticoles réputés et réunis depuis peu, les Ollieux tout court et les Ollieux Romanis, les deux châteaux se regardant presque en chiens de faïence forcés qu’ils étaient de partager la même cour, le terroir et la grandeur du site. La colline des Ollieux tient son nom de la forte présence d’oliviers au temps jadis. Beaucoup furent décimés lors du grand gel ravageur de 1956, hormis quelques magnifiques spécimens que l’on contemple tel des reliques. L’olivier figure sur l’étiquette des Ollieux Romanis où il s’emble jaillir d’une couronne dorée.

ollieux50.jpg

J’ai toujours aimé venir aux Ollieux où Jacqueline Bories, en maîtresse femme, avait compris très tôt l’importance du terroir qu’elle avait racheté à sa marraine avec l’aide de son mari, François, notaire du côté de Béziers. Pour ses vignes, elle avait abandonné son métier de médecin et était retournée à l’école telle une jeune viticultrice. Par dessus tout, elle avait compris l’apport qualitatif que ses vieilles vignes apportaient dans l’édification du vin. Aujourd’hui, c’est son fils, Pierre, qui a pris le relais, aidé de ses sœurs, Aude et Florence. Lui se destinait à la haute finance et, comme sa maman, il a tout plaqué pour se consacrer corps et âme au Château Ollieux Romanis. Heureux jeune homme qui a compris qu’un grand Corbières sans carignan ne saurait être digne de l’appellation. Futé, il a même été un des premiers à en replanter plus de 5 hectares au début des années 2000.

 

Alicante.JPG


Avant cette plantation, le brave carignan, qui occupait presque le tiers de la superficie du domaine – 20 ha sur 56 ha –, pouvait être considéré comme « extra vieux » puisque les plus jeunes avait 50 ans et les plus vieux au-delà de 115 ans ! Le vieux carignan occupe une place de choix dans la cuvée « Prestige » en Corbières, par exemple, mais Pierre a choisi de continuer l’œuvre de sa mère en offrant aux fans des Ollieux et en série limitée (entre 4 à 5.000 bouteilles, entre 15 et 20 €) deux cuvées spéciales en Vin de Pays de l’Aude : l’une Carignan, l’autre issue d’un très vieille vigne d’Alicante. Même si l’Alicante donne un vin rare représentatif d’une époque révolue, c’est le Carignan qui retient l’attention.

 

Ali.JPG


Il est vinifié classiquement dans une cave pur jus début du siècle dernier qu’il faut demander à visiter. Robe pourpre bien soutenue, élégance au nez avec des effluves sauvages et boisés qui évoquent la garrigue, grande finesse en dépit d’un bel équilibre, un peu sec, peut-être, mais aussi plein de sève et de matière. Équilibré, frais et minéral en bouche, c’est un vin qu’il convient de boire frais. Je sais, je me répète, mais c’est bigrement important pour saisir toute la minéralité du vin. Pour d’autres détails, aller sur www.chateaulesollieux.com

 Michel Smith

Partager cet article

commentaires