Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 11:55

Gérard Bertrand a le vent en poupe. Avec 10 millions de bouteilles exportées chaque année dans 65 pays, une nomination comme «European Winery of the Year» dans le magazine US "Wine Enthusiast", il commence sérieusement à faire des envieux.

Normal. Physique de playboy, allure svelte, décontractée et sportive, des amis dans le showbiz et dans le monde du rugby, une entreprise viticole performante qui positionne le Languedoc haut et loin dans le monde, un hôtel, un restaurant, un festival, beaucoup de vignes dont certaines dans des paysages de rêve, Gérard a tout pour plaire. Au point qu'on voit son nom et sa tronche de bon camarade un peu partout, dans les aéroports comme dans le métro Parisien ou le tube Londonien, toujours au «bon endroit au bon moment», comme titrait l’ami Berthomeau dans l'une de ses récentes chroniques.

gerard_bertrand.jpg

Son slogan, «L’art de vivre des vins du Sud», est simple, certes, mais il se voit et il frappe juste là où il faut. Avec une telle devise et son nom toujours bien en vue sur l’étiquette et sous la croix languedocienne, il ne lui restait plus qu’à présenter un bon vieux Carignan à sa carte. C’est chose faite désormais avec le 2008 que je viens de goûter.

Il est vrai que Gérard ne manque pas de Carignan, lui qui habite les Corbières où la plupart des grands noms d’aujourd’hui doivent leur réputation au vilain cépage que l’on s’empresse d’arracher depuis quelques années pour le remplacer par de la syrah et du mourvèdre. La propriété familiale, le Château Villemajou, possède encore un grand nombre de ces vieux ceps taillés en gobelet (en 2005, ils entraient pour 48% de l’encépagement d’un cru tiré à plus de 100.000 exemplaires) et son grand vin, "La Forge", n'en manque pas non plus. C’est une chance pour Gérard que de posséder un tel patrimoine. Espérons simplement qu'il aura la sagesse de ne pas les arracher. Va-t-il même replanter du Carignan comme d'autres commencent à le faire? C’est une question que nous verrons avec lui le jour où j’arriverai à l’attraper entre deux jets en partance pour l’Asie.

Smith-0390.JPG 

Un Carignan Vieilles Vignes, Vin de Pays de l'Aude 2008, à la robe pourpre moyennement soutenue, au nez de pruneau et de figue, souple et sans fards en bouche, simple et facile d’approche, doté d’une bonne longueur et de tannins fondus quoiqu’un peu secs en finale. Idéal sur des brochettes de porc et de rognons ou sur une hampe de boeuf bien saignante. Pour info, ce vin est commercialisé au prix de 6,50 € départ cave. Et il est nettement meilleur dès sa sortie du frigo, servi dans un grand verre.

Michel Smith

 

 

 

Partager cet article

commentaires

jmP 27/09/2010 09:25


Sans vouloir jouer les grincheux , le pays d'Oc ne prévoit pas de carignan pur mais 50% au maximum dans ses rouges.
Bonne journée à tous


les5duvin 27/09/2010 13:47



Très juste et mille excuses à mes lecteurs. J'étais distrait en écrivant car il s'agit effectivement d'un Vin de Pays de
l'Aude. Enfin quelqu'un qui me lit avec discernement... MS



Zavattin 26/09/2010 22:56


Une belle réserve spéciale...Très bel article !


Hervé 26/09/2010 19:49


Tiens, hier, c'était la journée internationale du Grenache. Je ne l'apprends qu'aujourd'hui, c'est dommage j'aurais relayé. La prochaine fois, quel que soit l'organisateur, merci de prévenir!


les5duvin 27/09/2010 08:11



Il y a au moins un mois que cette Journée du Grenache est en route pour le Vendredi 24. Qi es est à l'origine ? Je pense que ce sont les mêmes que ceux
qui étaient derrière le fameux symposium qui a engendré quelques moqueries de parts et d'autres de la sphère viticole.


Quant au domaine bio de Gérard Bertrand, il s'agit de Cigalus,20 ha en bordure de sa maison d'habitation dans les Corbières. Mais là, point de grenache,
point de carignan. Chardonnay, sauvignon, viognier, merlot et cabernet-sauvignon sont de mise... MS



Hervé 26/09/2010 19:39


6,5 euros pour un vieilles vignes, c'est presque donné.
Mais ton commentaire me donne à penser qu'il est un peu léger.
Une idée des rendements?
Au fait, ce n'est pas cette propriété qu'il exploite en bio?