Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 12:02

Et un retour aux sources, un! Celui de Geneviève et Laurent Vidal, revenus dans leur village potier de Saint-Jean-de-Fos d’où ils vinifient en cuves bois tronconiques un Terrasses du Larzac, «L’As», fort apprécié des commentateurs. Oh, ils ne se sont pas foulés pour rentrer au bercail. C’est en 2003 qu’ils ont quitté le Mas d’Auzières, proche du Pic Saint Loup, pour se ressourcer quelques kilomètres à l’ouest sur les bords de l’Hérault. D’emblée, peut-être inspirés par les vins de leur voisin, Sylvain Fadat, ils ont eu la bonne idée de se lancer dans une cuvée Carignan, en Vin de Pays de l’Hérault, que, jeu de mots oblige, ils se sont empressés de baptiser « Le Cas »… de Conscience, bien entendu.


 Smith-5243.JPG

 

Au passage, signalons que le mot «conscience», au-delà du fait qu’il exprime une conscience vigneronne, est aussi le nom que l’on donne à une jarre typique de Saint-Jean-de-Fos. Une chose est sûre: ce «Cas» à la robe opaque prononcée est un vrai cas, qui déclenche bien des débats. À la fois chaud et bizarrement un peu vert au nez, il est marqué en bouche par une certaine austérité, des tannins un peu durs et une finale axée vers des accents poivrés. Goûté à plusieurs reprises et sur plusieurs jours, le vin m’apparaît simple, mais original, en ce sens qu’il n’a rien à voir avec les carignans bus depuis que je m’intéresse à ce cépage. 

Je ne sais si j’ai raison, mais je préconise une garde d’au moins 5 ans pour voir si cette dureté constatée s’estompe. Mais je ne puis m’empêcher de me poser la question : ce vin, vendu autour de 10 € sur place, a-t-il vraiment du cœur ? Il semble que je ne sois pas le seul à me poser cette question et cela me rassure. À signaler: le même couple est aussi l’auteur d’une cuvée «Ciel-Cieux» 2009 de pur cinsault que j’ai adoré et bu sans retenue !

Michel Smith

Partager cet article

commentaires

Luc Charlier 15/08/2010 19:14


Ai pas bu ce vin, Michel.
Mais quatre rmq : (i) quand un vigneron – souvent bourguignon – me disait jadis :
« Vous verrez, ce vin n’est pas très bon aujourd’hui, mais attendez 5 ans au moins ... », je m’enfuyais en courant.
(ii) Olivier Jullien fait (ou a fait, en tout cas) lui aussi un pur cinsault étonnant et coloré. A Bandol, les meilleurs rosés en contiennent souvent une certaine proportion. J’aime ses accents
framboisés et son côté souple.
(iii) Mon maître absolu, le raffiné Jean Gardiés, met 10-15 % de cinsault dans son meilleur rosé, et le passe en barrique : very good indeed !
(iiii) Si c’est bon, carignan ou pas, 10 € n’est pas cher payé !