Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 12:04

J'ai retrouvé un pote, Bruno Peyre.

Smith-4933.JPG

Un gars jovial et sincère, originaire d'Octon, un village aux pierres rousses que je vous invite à découvrir fissa, non loin du lac de Salagou, à l'ombre du Larzac. Dans une autre chronique, je reviendrai  plus en détail sur son domaine et sur ses vieux carignans noirs implantés sur ce sol roux composé de ruffe, un grès ferrugineux qui envahit le secteur donnant à voir des paysages inédits où le vert plus ou moins tendre des feuilles de vignes tranche sur la terre aux couleurs oscillant entre le roux, le marron et le noir.

 Smith-4954.JPG

Si je parle en avant première de son vin blanc, c'est qu'il est issu d'un cépage carignan blanc que quelques carignanesques vignerons redécouvrent et tentent de remettre au goût du jour.

Smith-4956.JPG

Je viens de déboucher pour l'apéro un flacon de ce Clos des Clapisses. Un vin de pays des Coteaux du Salagou 2009, tiré à 4.000 exemplaires, commercialisé à 8€ départ cave, mais à ce jour presque épuisé (pas le vin, je vous rassure...), voilà un vin bien sympathique, plutôt léger (12,5°), mais plein, charnu et armé d'une grande fraîcheur et agissant avec efficacité puisqu'il balaie le palais et laisse une bouche nette. Ce n'ai pas d'une longueur immense, mais je serais curieux de le goûter dans quelques années pour voir... En attendant, c'est super sur des olives du pays (la lucque notamment) et sur de très fines tranches de jambon sec. Parfait donc pour l'été !

Michel Smith

Partager cet article

commentaires

Sylvain 08/05/2011 17:13


Découverte ce week-end avec d'autres vins aux cépages étranges voire étrangers ;o) Mais diantre que ce fut un bon moment de découvrir ce carignan blanc. Bon OK c'est pas très long mais quelle
fraicheur et des arômes superbes. Une très belle découverte qui doit être malheureusement difficile à se procurer ...


Luc Charlier 01/08/2010 16:36


Carignan blanc ... vaste débat, que tu as bien fait d’entamer! La bête est difficile à repérer, car ses feuilles ressemblent à s’y méprendre à ... du carignan noir. On ne le reconnaît qu’à la
véraison, ou presque. J’en possède quelques pieds (pas plus) perdus au milieu d’une de ces vieilles vignes (1963) mixtes qui servaient jadis à l’élaboration du Rivesaltes, tout en haut de la Coume
Majou, à la limite entre le socle de schiste et les éboulis calcaires qui dégringolent des Corbières. D’une année sur l’autre, je ne les retrouve pas à chaque fois.
Pierre Galet (ouvrage à moi dédicacé le 5 février 1993) confirme son existence « depuis le début du siècle » (le XXème). Il y aurait même le phénotype gris (première attestation dans l’Aude en
1892).
Il est très rare de pouvoir le goûter pur, mais de plus en plus de domaines revendiquent sa présence dans leurs blancs, ici dans les P.O. Cela devient très « tendance ». Le croit qui veut, bien
entendu.
Il nous pose le même problème que son cousin noir : oïdium, oïdium, oïdium. Par contre si, contrairement à l’opinion qui prévaut, le carignan noir n’est pas réellement mûr (les peaux, bien sûr) à
12,5° potentiel, ceci ne pose pas problème pour le blanc, où l’on recherchera peut-être de la fraîcheur et de la vivacité en vendangeant plus précocement.

Et bien sûr, cher Michel, tout est bon avec quelque chose qui s’appelle ... Luc(que).