Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 00:01

Depuis le temps que je dis qu’il faut se la jouer slow, ne jamais se précipiter. Surtout avec le vin. Goûté dans sa prime jeunesse ce Carignan, « Crinyane » en Catalan du nord, millésimé 2006, me paraissait lourd et quelque peu monolithique. Direction un coin caché de ma cave en espérant le sortir plus tard et découvrir par le génie du temps des choses insondables dans l’immédiat. Pourpre et sombre, bouche équilibrée, on ressent encore une fois, quelques mois plus tard, l’acidité légendaire, les notes cuites du raisin flétris par le vent donnant au passage ces arômes typiques de raisins passerillés. Et puis, il y a ces insondables notes torréfiées qu’affichent parfois certains banyuls un tantinet frondeurs. Au final, le vin est fondu en bouche, corsé, chaleureux (14 ° affichés) en laissant le sentiment qu’il lui manque encore un  peu de temps pour s’épanouir pleinement.

 Domaine-Singla-La-Crinyane-copie-1.jpg 

Une fois de plus, vous ne serez pas surpris que l’auteur de ce vin soit un personnage singulier. Je ne vais pas vous raconter sa vie, mais sa destiné, en dépit de ses études, lui désignait l’objectif terre. Première logique pour Laurent de Besombes-Singla, passer au mode bio, ce qui fur fait en 2001. La Crinyane est pour ainsi dire un « cru » au sens que lui attachent les Italiens. Un lieu de terre rouges ceint de garrigue et de pinède sur les premières pentes des Corbières d’où l’on domine la plaine, les marais pour la Grande Bleue, avec les Albères pour toile de fond. Le lieu est aride et sauvage.

 Laurent-de-Besombe-Singla-copie-2.JPG

Les vignes ont 55 ans d’âge et, très officiellement pour cause d’appellation, il y aurait un dose npn négligeable de grenache noir, avec des rendements classiques pour le Sud des fous, autour de 15 hl/ha. Raisins récoltés en cagettes de 7 kg après des tris sévères à la vigne, les baies sont déversées intactes et par gravité puis légèrement pigés au quotidien. S’ensuivent 13 mois de fûts (à 30 % neufs), aucun collage, aucune filtration.

Laurent-de-Besombes-dans-ses-vignes-du-Mas-Passe-T-copie-1.JPG

Tiré à 4.000 exemplaires, le vin est commercialisé sur place autour de 15 € la bouteille.

Michel Smith

Partager cet article

commentaires

hector 16/06/2010 13:54


coucou Michel je suis en train de déguster un "petit" Chablis grand cru 1998 de la maison Dauvissat en compagnie d'un ami caviste, qui a croisé ta route à Montpellier chez UniversCave ya longtemps
lors d'un signature. Bises!! Quand viendras-tu à Nice que je te régale!!?


les5duvin 16/06/2010 16:12



J'essaie de me goupiller ça. En plus, j'ai du vin pour toi. Pour l'heure, je me prépare un plan bonne bouteille et chips pour
regarder Luce ce soir...


MS