Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 00:15

Certains ont aimé ma tirade beaujolaise, eh bien je remets le couvert puisque voici encore un superbe Beaujolais. Cuvée Rochebonne, maison Trénel (www.trenel.com).
Avec lui, on va de surprise en surprise: d’abord, on l’aime pour sa robe soutenue, plus en tout cas que celle la plupart de ses frères, on en pince pour son petit nez confit, évidemment pour son fruit, pour sa gaieté, pour sa franchise, bref, pour son côté beaujolpif. Puis, par un heureux concours de circonstances, on décide de l’oublier un peu. Pratique, la vis: un p’tit tour et hop au frigo !

Trenel.jpg

Trénel

 

Deux jours plus tard c’est le moment de ranger le binz qui  règne dans mon réfrigérateur. Toi, la plaquette de beurre, tu restes. Toi, le fond de lait, tu pues, donc tu dégages. Toi, le pot de confiture de fraise, tu vas avoir affaire à moi:  j’enlève la couche de moisissure pour mieux te consommer avec mon pot de yaourt. Toi, la vieille moutarde, tu vas me servir de base pour ma future vinaigrette: tiens, voilà un peu d’huile de pépin de raisin et un chouïa de mon vinaigre maison. Et toi le Beaujolais ? J’ai déjà 5 ou 6 bouteilles de vins divers entamés, j’vais quand même pas te garder. Y’en a marre du pinard.


«Hep, hep, pas si vite!» m’engueule mon ange gardien que j’appelle Vincent, rapport au saint patron des Vignerons. Tiens, on va voir où il en est, ce vaurien du Beaujolais.
 
Surprise, le vin est délicieux, encore plus fin et envoûtant qu’à la première tétée. Alerte, plein d’entrain, de sincérité, de fruit, de fraîcheur, je crois même qu’il s’offre le luxe de pinoter un poil. Je suis seul ce soir et sa conversation sera brillante. Superbe !

Ainsi, pour la seconde fois en quelques jours (voir un de mes posts récents), et sans le chercher spécialement, je me régale avec grand plaisir d’un «simple» Beaujolais. J’en suis très heureux car, quand je lis certains discours, le Beaujolais serait mort, ou sur le point de l’être. Belle occasion pour moi de vanter d’abord la modernité du Beaujolais et ensuite la simplicité qu’offre système de bouchage vis.

Alors comme ça le Beaujolais serait bon. Ben oui. Nettement meilleur en tout cas qu’on voudrait nous le faire croire. Renseignements pris auprès de mes potes de la maison Trénel, jadis plus connue pour ses liqueurs, cette cuvée est composée à partir de Gamays issus de plusieurs caves privées du sud Beaujolais, le pays des Pierres Dorées. Tiré à plus de 60.000 exemplaires, il cartonne dans certains pays d’Europe du Nord, tandis que pour nous, il est accessible au prix de 5 € TTC départ cave. Si si, vous avez bien lu : 5 €.

Au passage, j’ai vidé la bouteille avec un grand classique de Miles Davis, So What ? tiré de son opus Kind of Blue (1959) que je recommande chaudement :
http://www.deezer.com/fr/music/miles-davis/the-complete-miles-davis-featuring-john-coltrane-75225?song=585561#music/result/all/kind%20of%20blue%20miles%20davis

Miles.jpg

Miles Davis


Puis j’ai regardé un des derniers Chabrol à la télé. Rien de franchement génial, mais la bouffe, les vins et les femmes étaient omniprésents. Alors… Alors, vive la vis, pardon, la vie !

Michel Smith

 

 

Claude Chabrol

Chabrol.jpg

 

 

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Vu de Perpignan
commenter cet article

commentaires

clovis simard 08/03/2012 21:20

Blog(fermaton.over-blog.com)No-26, LA FEMME--L'AVENIR DE L'HOMME?

David Cobbold 28/04/2010 07:47


(suite du précédent commentaire envoyé trop vite)

A propos d'oxydation variable, il faut lire la rubrique consacré à l'expérience mené sur une dizaine d'année par les producteur Leasignham en Australie. La photo est très parlante. Vive la capsule
à vis !
The 30 Second Wine Advisor et


David Cobbold 28/04/2010 07:44


Bine d'accord avec les remarques de Luc Charlier sur les avantages de la capsule à vis. Il faudrait insister davantage sur l'oxydation variable dont soufrent les flacons bouché par du liège. A cet
effet, je vous recommande de lire


Michel Smith 26/04/2010 17:24


Pour aider - modestement - l'ami Jacques dans son combat pour sauver le Beaujolais, je propose que l'on dresse la liste des producteurs que nous aimons, et j'insiste : uniquement en Beaujolais
"tout court".


Hervé LALAU 26/04/2010 16:15


En parlant de Beaujolais, les amis, je vous recommande le Beaujolais Villages 2008 de Gérard Lagneau, à Quincié. Des fruits rouges, des pêches de vigne, par paniers entiers...
Et si l'envie vous prend de comparer avec leur Régnié, sans tout cracher, et que vous avez peur de la maréchaussée, il y a 4 gîtes sur place. A bon entonneur, salut!