Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 05:30

At the end of a visit this week to the Clos Roche Blanche run by Catherine Roussel and Didier Barouillet in Mareuil-sur-Cher (AC Touraine), Didier pulled out a 1960 Clos Roche Blanche Romorantin that was a mid gold in colour with some oxidation on the nose – perhaps maderisation is a better descriptor  along with aromas of honey and dried but not sweet raisins with a high acid – tonique – finish!

1960Romorantins.jpg

Neck of  the 1960 Romorantin

 

Catherine and Didier explained that some Romorantin was planted on the property until 1974 when Catherine's father grubbed up the vines. He died the following year and Catherine replanted with Sauvignon Blanc. The Romorantin, and this may well have been the same the other wines, was only bottled in good years, so clearly 1960 was a good vintage for Romorantin. One reason for only bottling the best vintages was the lack of bottles in the 1950s and early 1960s. Wine would be bottled in previously used bottles – quite often Champagne bottles as this one looks to have been.

As I far as I know there is now little or no Romorantin still in production outside Cour-Cherverny and Valençay, although Henry Marionnet’s patch of pre-phylloxera Romorantin is outside these two appellations . 

However, in the recent past Romorantin was part of the mix of varieties that makes eastern Touraine, the Loire’s melting pot, interesting. Perhaps I should say made it interesting as Sauvignon Blanc, a relative latecomer to the region, has cuckoo-like largely pushed out more indigenous varieties such as Chenin Blanc, Menu-Pineau as well as Fie-Gris and Malvoisie (Pinot Gris).  

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Un peu d'histoire
commenter cet article

commentaires

Jim Budd 10/04/2010 22:41


Oui le Romorantin garde bien souvent grace à l'acidité.


Bourgine 10/04/2010 15:53


Ayant entraîné une équipe de dingues de single malts à Cheverny, mon ami Philippe Loquineau nous avait préparé une verticale de romorantin jusqu'en 1961, exceptionnel de fraîcheur, de tenue. Un
grand moment, d'excellents souvenirs.
Régis