Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • Le blog de les5duvin.over-blog.com
  • : Cinq passionnés du breuvage de Bacchus parlent du vin sous toutes ses facettes.
  • Contact

POURQUOI CE BLOG?

Ce blog est né de l'heureux hasard d'une rencontre, en 2010, au Salon des Vins de Loire d'Angers, autour d'un verre de rosé de Bourgueil - celui de Pierre Jacques Druet. Il y avait là cinq "plumitifs" du vin. Le rosé aidant, l'idée a germé de créer un espace commun.
Parce qu'à cinq, on peut aborder plus de thèmes.
Parce qu'on peut débattre.
Parce qu'on peut partager. Des coups de coeur, des coups de gueule, de l'expérience.
Et qu'est-ce que le vin sinon une boisson de partage?
De ces cinq, certains sont déjà des blogueurs confirmés, d'autres non.
Comme il y a les 5 sens, il y  a maintenant les 5 du Vin.

Les 5 du Vin

Recherche

QUI SOMMES-NOUS?

David Cobbold (Eccevino) est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Il a reçu en 2011 le Wine Blog Trophy pour  son blog, More than Just Wine.

Jim Budd, sujet de sa Gracieuse Majesté, est journaliste pour diverses revues britanniques. Amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog, Jim's Loire, primé en 2009 du Wine Blog Trophy.

Hervé Lalau est un journaliste français écrivant pour diverses revues et sites français, belges, suisses et canadiens. Son blog "Chroniques Vineuses" lui a valu le Wine Blog Trophy en 2010.

Michel Smith, PourLeVin, est un journaliste français établi en Roussillon, travaillant pour diverses revues et guides en France. Il s'intitule lui-même "Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance".

Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France. Incontournable, sauf par la face nord.

Archives

Le Calendrier des 5

Retrouvez vos chroniqueurs préférés grâce à notre fameux Calendrier

Lundi: Cobboldday
Mardi: Buddday
Mercredi: Lalauday
Jeudi: Smithday
Vendredi: Vanhellemontday

Pages

The Famous 5

Vous voulez-en savoir plus sur nous? Nos portraits se trouvent en rubrique The Famous 5.

Responsabilité

Les textes signés n'engagent que leur auteur.

Copyright

Sauf mention contraire, les textes et photos sont protégés par le Copyright de chaque auteur, individuellement pour les articles signés, ou collectivement pour les articles coopératifs des 5 du Vin.

Jim Budd's photographs are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.5 UK: Scotland License.
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 16:28
C'est samedi, vous avez peut-être déjà acheté le poulet dominical, alors voici qui vous intéressera.

2,99 euros. c'est le prix d'un poulet Label Rouge ces jours-ci chez Auchan, si j'en crois les pubs qui passent à la radio.

Il y a quelques années, grâce à Sopexa, j'ai visité des élevages Label Rouge. On m'a expliqué la valeur ajoutée du système. Les contraintes librement acceptées par les producteurs pour pouvoir proposer au consommateur des poulets de qualité, élevés en parcours libre (et non en batterie), sans antibiotiques, tués à 90 jours... Tout cela, au prix d'un moindre volume, d'un moindre rendement, et d'un prix plus élevé. Celui que les vrais amateurs sont prêts à payer.

 

home_illustr_mid1

Photo Synalaf

 

Habituellement, j'achète mon poulet de Loué ou des Landes Label Rouge au prix de 7-8 euros.

Le voici à moins de la moitié de ce prix. Je ne vois pas comment c'est possible. Si c'est Auchan qui sacrifie sa marge, attention à la revente à perte. Si c'est le producteur qui déstocke, attention à l'image. Dans les deux cas, je crie cou-nu, ou plutôt,  casse-cou.

Et que le consommateur qui pense réaliser une bonne affaire aujourd'hui ne se fasse pas d'illusion, il y a forcément un perdant dans l'histoire. La qualité, le revenu de l'agriculteur, la crédibilité du label... Et s'il est lui même agriculteur, il le comprendra encore plus vite.

Ce n'est peut-être pas très populaire en ces temps de moins-disant  économique, mais les chiffres sont têtus. Il n'est pas possible de payer la production, tous les intermédiaires et la certification à ce prix-là.

Au Synalaf, les responsables des Volailles Label Rouge que j'ai interrogés n'en peuvent mais; ils réprouvent aussi ce bradage éhonté.

Et je pense que le raisonnement est applicable au vin, bien sûr, où il existe d'autres signes de qualité, souvent tout aussi bafoués.

Longue vie au Label Rouge... à un prix raisonnable.

Hervé Lalau

 

Partager cet article

Published by les5duvin - dans Rubrique destroy
commenter cet article

commentaires

Jim Budd 14/03/2010 09:13


Disturbing Hervé. Either it is less expensive to rear a label rouge chicken than its is claimed or this is being sold at below cost. If it is being sold below cost it does nothing for the
credibility of label rouge.

Coincidentally I roasted a free range chicken last night that cost me £8.98. It was succulent and flavoursome. I'm happy to pay that price if it means that the farmer gets a decent price for their
chicken. I doubt if label rouge chickeens at 2.99€ is economically viable in anything but the very short-term.

Very cheap food may kill us all.